Ministre Horace Gatien : « La revalorisation des enseignants est une priorité »



Jacaranda

Revaloriser les enseignants en les mettant au-devant de la gestion du ministère de l’Éducation nationale, telle est la priorité pour le nouveau ministre Horace Gatien.

« J’ai reçu à trois reprises les syndicalistes et l’une de leurs revendications qui peuvent être satisfaites dans les plus brefs délais, concerne leur revalorisation ». Ce sont là les propos du nouveau locataire du « trano boribory », Horace Gatien, lors d’une conférence de presse organisée hier. Une occasion pour le ministre entrant de faire part de ses priorités qui selon lui, est de « revaloriser les enseignants ». Une revalorisation qui figure parmi les nombreuses revendications des syndicats et qui pourrait se faire par l’intégration des enseignants dans la direction du ministère de l’Éducation nationale, aussi bien au niveau central que régional. « Les syndicalistes se sont plaints qu’ils ont été écartés de l’administration du MEN. C’est ce qui m’a le plus frappé lors de nos rencontres depuis que j’ai été nommé ministre. Leur donner l’occasion de participer à l’administration du ministère à tous les niveaux me paraient logique et normal, car qui connaît mieux l’éducation nationale que les enseignants », a fait savoir Horace Gatien. Avant de noter que « trois rencontres ont été organisées entre les syndicalistes et le ministre » depuis sa nomination. A en croire le nouvel homme fort de l’Education nationale, on va s’attendre d’ici peu à des nominations d’enseignants dans les postes clés de son ministère.

Revendications. Par ailleurs, le retour à la quiétude et aux activités pédagogiques auprès des établissements scolaires figure également parmi les priorités du ministre entrant. Ainsi, selon lui « les rencontres à trois reprises avec les syndicalistes peuvent être qualifiées de bons signes ». « Les périodes d’examens approchent et il est impératif que les enseignants reprennent leurs activités pour ne pas pénaliser les élèves », a-t-il lancé. Avant d’inviter « les enseignants qui sont convaincus qu’il est temps de reprendre l’enseignement, devraient le faire dans les plus brefs délais ». Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, Horace Gatien d’annoncer que « les négociations peuvent continuer pour trouver des terrains d’ententes ». Par ailleurs, il a aussi précisé que « les syndicalistes ne pourraient pas obtenir pleine satisfaction à leurs revendications ». Lui de mentionner que « toutes les revendications sont entre les mains du ministre » et que suite à des rencontres avec les responsables auprès du MEN, le ministre va « recevoir les syndicalistes pour une nouvelle rencontre ». Entre les revendications syndicales et l’importance du retour imminent des activités pédagogiques, les tâches s’annoncent difficiles pour le nouveau ministre de l’Éducation nationale. Charge à lui et à son équipe de prouver qu’ils ont bien mérité leurs postes.

José Belalahy


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.