Madagascar déclaré « polio free » : Le nouveau défi : garder le statut

Jacaranda
L’accueil de la délégation malgache à leur retour du Nigeria où ils ont défendu le dossier technique, dont l’issue est l’obtention de la certification.

Après un premier échec de la certification, il y a 10 ans, Madagascar figure maintenant parmi les pays libres de la poliomyélite, après l’examen de la Commission régionale de certification pour la région Afrique (CRCA) du dossier défendu par Madagascar à travers le comité national de certification.

C’est officiel : Madagascar est désormais un pays libre de la poliomyélite, conformément à la déclaration de la Commission régionale de certification pour la région Afrique (CRCA), à l’issue de sa réunion du 18 au 23 juin 2018 à Abuja, Nigeria. Ainsi, la Grande Ile emboîte le pas à d’autres pays d’Afrique, déjà certifiés « polio free », comme, entre autres, le Niger, le Mozambique et le Tchad, en juillet 2016. Le comité national de certification, avec à sa tête, le Pr Noëline Ravelomanana, a donc défendu le dossier malgache et convaincu la CRCA des avancées effectuées par Madagascar en matière de lutte contre l’épidémie de la polio. Les campagnes successives de vaccination contre la polio ont contribué à ce résultat et les efforts fournis dans cette lutte ont fini par payer. « L’obtention du statut de pays libre de la polio est une étape importante car le Pr Noëline Ravelomanana s’est beaucoup investie pour aboutir à ce bon résultat et surtout, a présenté avec brio le document du pays le 21 juin dernier », a déclaré la représentante de l’OMS, le Dr Charlotte N’Dyae lors de son intervention au palais d’Iavoloha durant la remise du certificat au chef de l’Etat. Et à elle de saisir l’occasion pour demander au président de la République d’adopter un décret d’application de la loi sur la vaccination pour permettre de faciliter l’achat des vaccins et de renforcer le système de vaccination à Madagascar.

13 campagnes. Pour sa part, le ministre de la Santé publique, le Pr Rantomalala Harinirina Yoel, a rappelé qu’en 2008, Madagascar a déjà présenté son dossier technique à la CRCA mais les conditions requises n’ont pas encore été entièrement remplies, d’où la révision du dossier. Le pays a alors dû renforcer sa stratégie de lutte contre la polio. Ce qui n’a pas été chose facile dans la mesure où une épidémie du poliovirus dérivé de souche vaccinale, s’est déclenchée, avec 11 cas détectés par l’Institut Pasteur de Madagascar entre octobre 2014 et août 2015 dans diverses régions du pays. Il a fallu 13 campagnes de vaccination supplémentaires pour venir à bout de ce virus, de décembre 2014 à avril 2018. Depuis, aucun nouveau cas n’a été enregistré. Outre le personnel de santé et les agents communautaires, divers acteurs se sont engagés dans cette lutte contre la polio, ainsi que les partenaires techniques et financiers, entre autres, l’OMS, l’Unicef, USAID, Gavi, Rotary International, etc. Il appartient maintenant à Madagascar de garder ce statut de pays libre de la polio.

Recueillis par Hanitra R.

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.