UCTU-UCTS : Grève du transport en commun ce jour



Jacaranda
On pourrait s’attendre à une circulation plus fluide ce jour en l’absence des « taxis-be ».

Les transporteurs réunis dans l’UCTU et l’UCTS maintiennent leurs décisions de stopper toutes activités durant cette journée et dénoncent la hausse de 90% de leurs impôts.

«Nous avons décidé d’arrêter toutes les activités de transports desservant les zones urbaines et suburbaines durant la journée du 27 juin 2018». Ce sont là les propos du président de l’UCTU ou Union des Coopératives de Transports Urbains, durant une conférence de presse organisée à Ambodivona le lundi 25 juin dernier. Une occasion pour les transporteurs de faire part des causes qui les ont emmenés à priver la population tananarivienne des moyens de transport public. Ainsi, la hausse incessante et sans maîtrise des prix à la pompe figure parmi lesdites causes. «Les transporteurs constituent les 90% des consommateurs de carburants. La hausse continuelle des prix influe de façon négative sur nos activités» a lancé le président de l’UCTU. Ce dernier de faire savoir que «les transporteurs vont prendre leurs responsabilités face à l’augmentation des prix des carburants qui devraient être fixés à 2000 ar». Par ailleurs, les transporteurs ont également déploré les «abus» effectués par les agents de la CIR. «Ils sont devenus des agents de la circulation alors que ce n’était pas prévu lors des ententes avec les deux parties. Ils devraient se cantonner à assurer la fluidité de la circulation dans la capitale au lieu de faire le ‘mpanotra’» s’est indigné le président de l’UCTU.

Sine die. Les transporteurs ont fait savoir qu’ils allaient cesser leurs activités ce jour, mais n’ont pas fait mention de la date de la reprise. En effet, le président de l’UCTU a fait savoir que «la majorité des transporteurs ne va pas desservir les transports en commun durant la journée. Mais que d’autres coopératives vont continuer la cessation de leurs activités les 28 et 29 prochains». Une mauvaise nouvelle pour les milliers de Tananariviens qui empruntent les transports urbains quotidiennement. Il convient de noter que durant la conférence de presse du lundi dernier, les transporteurs ont interpellé les citoyens sur son indifférence face à la hausse continuelle des prix à la pompe. «La réaction des Tananariviens est dure envers les transporteurs lorsqu’ils se manifestent contre la hausse des prix du carburant alors qu’elle reste inerte face à ladite hausse». «Hausse qui touche également les simples particuliers qui ne s’insurgent pas et se laissent aller» a ajouté le président de l’UCTU. Il convient également de préciser que la manifestation des transporteurs ce jour ne concerne en rien à une éventuelle hausse des prix des tarifs.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.