Projet Jiro-Ve: Accès à l’éclairage propre, bon marché et écologique



Jacaranda
C’est ce type de petite lampe LED qui procure l’éclairage aux ménages. (Photo COI-Energies)
C’est ce type de petite lampe LED qui procure l’éclairage aux ménages. (Photo COI-Energies)

Le concept semble avoir bien marché depuis sa genèse en 2012 et son lancement, puis, sa mise à l’échelle quelques années plus tard.

 

Il s’agit de pallier au non accès à la lumière électrique via le réseau de la JIRAMA, par la location de lampes LED rechargeables à l’énergie solaire. Le projet Jiro-VE (village entrepreneur), porteur de ce concept, a basé celui-ci sur un modèle de franchise. Le résultat est plus qu’encourageant dans les localités où le projet a été développé : Jiro-Ve travaille aujourd’hui avec des franchisés préalablement formés, qui louent plus de 7 000 lampes LED permettant à 35 000 personnes, d’avoir accès à un éclairage propre, bon marché, écologique et sans danger pour la santé. Ayant atteint ses objectifs, ce projet (co-financé à hauteur de 75 000 euros par le programme ENERGIES de la Commission de l’Océan Indien) a été clôturé avec un mois d’avance.

 

Clés du succès. Jiro-Ve installe chez ses franchisés des panneaux solaires pour recharger les lampes. Une fois rechargées, ces lampesd’une autonomie de 8 à 24 h, sont livrées chez les usagers en fin de journée, moyennant Ar 200 par lampe. La moitié du prix d’une bougie, et bien moins que le prix du pétrole lampant, les deux sources d’éclairage habituellement utilisées par les ménages n’ayant pas accès à l’électricité. Le franchisé touche alors une commission d’environ 30% sur chaque lampe louée. Le matin, les lampes sont ramassées pour être rechargées à l’énergie solaire et à nouveau livrées, chargées, en fin de journée. Le cycle est bien rôdé car les usagers sont de plus en plus nombreux à avoir recours à ce service.

 

Exporter le modèle. Le projet, visant à donner accès à l’énergie à certaines des communautés rurales et urbaines les plus pauvres à Madagascar, s’est développé en quelques années. Pour Eddy Wellens, expert Energies et Appel à Propositions du programme COI-ENERGIES, ce projet doit son succès à plusieurs facteurs, notamment un plan d’affaires clair, une croissance organique, une équipe enthousiaste et des frais généraux réduits. Fort de ce succès, Jiro-Ve espère accroître la portée de ses activités en devenant le fournisseur des matériaux solaires en tout genre sur le territoire malgache. «Nous souhaitons rendre l’énergie renouvelable accessible à tous les Malgaches. Où que vous habitez et quel que soit votre niveau de revenus, nous aurons une solution pour vous », a affirmé Rik Stamhuis, co-fondateur de l’entreprise sociale Jiro-Ve. Il souhaiterait, par la suite, exporter le modèle à d’autres pays.

Recueillis par Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.