Préservation des forêts Mikea : Promotion de la filière apicole



Jacaranda
«  Une visite des ruchers  par les associations paysannes à Andranofotsy-Manakara ».

Des associations paysannes en visite d’échange à Manakara.

La promotion des activités génératrices de revenus au profit des communautés utilisatrices des forêts, contribue à réduire les pressions dans la déforestation et la destruction des ressources naturelles.

Ong Saha Ainsi, c’est  dans le cadre du projet de développement durable et communautaire des forêts limitrophes du parc national Mikea, dans la commune rurale de Basibasy, district de Morombe dans la région Atsimo-Andrefana que deux associations paysannes se sont rendues la fin du mois de juillet dernier à Manakara pour une visite d’échange dans la promotion de l’apiculture. Ce projet de développement est à mettre à l’actif de l’ADAP (Association pour le Développement des Aires Protégées) financé par la fédération genevoise de coopération et mis en œuvre par l’ONG  SAHA.

Objectif          

Deux associations paysannes en l’occurrence l’association « Tahindraha » et l’association « Tseatseak » qui sont des communautés utilisatrices des forêts limitrophes du parc national Mikea ont donc effectué ce déplacement pour la promotion de l’apiculture. Comme l’a souligné, Raobelison Fidy Denis, coordinateur du projet ADAP de l’ONG Saha, l’objectif de ce voyage vise à la préservation des forêts par la promotion des activités génératrices de revenus Raobelison Fidy Denis de poursuivre que ces associations paysannes sont à leur 3e visite d’échange, après celle effectuée à Miandrivazo pour la promotion de la filière igname et celle d’Amoron’i Mania pour la soie sauvage.

Etapes

Cette visite d’échange à Manakara a été très instructive pour ces paysans des forêts dans le sens  où elle a permis d’illustrer toutes les étapes du processus de la filière miel, de  l’élevage à l’extraction. C’est ainsi que ces paysans ont pu voir l’exploitation apicole de plusieurs dizaines de ruches à Andranomanana et à Andranofotsy, couplée avec d’autres activités agro-pastorales. Pour se rendre par la suite dans une entreprise spécialisée dans la vente de matériels apicoles. La visite de l’unité de Miellerie de Pangalanes à Manakara-Be a été une découverte sans précédent de par ses normes de qualité de service certifiées « ECOCERT » habilitées à exporter le miel.

Vie de coopérative

La vie de coopérative présentée par la coopérative « KTTF », une coopérative performante chargée de la production et de l’exportation du miel illustre bel et bien que les paysans sont capables d’aller loin.

Une visite d’échange fort instructive, comme l’a spécifiée le leader paysan Manandraibe Dieudonné dit « Dadafara » qui a retenu entre autres, que le miel de jujube et le miel de baobab sont très prisés sur le marché extérieur. Des matières premières en abondance dans cette partie de l’Atsimo-Andrefana et permettant ainsi de valoriser les ressources naturelles de ces forêts Mikea et de les préserver.

CHAN MOUIE Jean Anastase

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.