Santé oculaire : Greffe de cornée quasiment gratuite au CHUJRA



Jacaranda
Le Pr. Léa Raobela réconfortant une fillette de 11 ans qui vient d’être opérée. (Photo Yvon RAM)

C’est maintenant la septième vague de patients qui bénéficie de l’opération, cette année : une greffe de cornée dont la réalisation est quasiment gratuite pour les patients.

Il s’agit d’une chirurgie oculaire dont bénéficient gratuitement des patients souffrant de problèmes nécessitant une greffe de cornée. Fruit d’une coopération entre le Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona  (CHU JRA), et un groupe hospitalier lyonnais (le CHU de Lyon et la Banque de Tissus à Lyon), ces séries de greffes de cornée rendent ce type d’intervention accessible à des patients malgaches qui n’en ont pas les moyens. Chaque année depuis environ cinq ans, à cette même période de l’année, des greffons sont envoyés à Madagascar par le groupe hospitalier lyonnais. L’association « Santé et Développement » et Global Health ont été d’un grand soutien pour l’achat des greffons et leur transport par voie aérienne jusqu’à Madagascar. C’est ainsi que vingt nouvelles greffes de cornées pourront être réalisées durant ce mois d’août 2018. D’après les explications du Pr. Léa Raobela, chef du service Ophtalmologie au  CHU JRA, dix greffons sont déjà arrivés dans la nuit de mardi et dix autres, attendus mardi prochain. Hier, les premiers patients de cette nouvelle vague de greffes de cornée ont déjà commencé à être opérés et ont reçu les tissus cornéens. Deux nuits d’hospitalisation suffisent pour la greffe et le début du suivi postopératoire.

Greffons. Pour en bénéficier, les patients doivent être inscrits sur une liste d’attente nationale et accéder à la chirurgie au fur et à mesure de leur progression sur la liste. Sans cette collaboration entre entités hospitalières qui bénéficie du soutien d’organisations diverses, ils auraient difficilement accès à ce type de chirurgie. En effet, le coût d’un greffon dépasse largement les 1000 euros (soit plus de 4 millions d’ariary), auquel s’ajoutent les coûts de l’intervention chirurgicale, de l’hospitalisation et des médicaments. Dans le cadre de cette série de greffes de cornée au CHU JRA, ni le greffon, ni son envoi, ni l’intervention chirurgicale, n’est facturé aux patients. Ils ont, en revanche, « cotisé » pour couvrir quelques frais annexes liés à la réception des greffons – lesquels ont, précisons-le, bénéficié d’une franchise douanière – et une partie des médicaments. Une contribution symbolique par rapport au coût réel de l’opération.

Formation à Lyon. Aux côtés du Pr Léa Raobela, le Dr Onja Lalaina Raharimanantsoa se trouve, elle aussi, au cœur de ces vagues d’opérations de greffe de cornée. Ce médecin a bénéficié d’une formation à Lyon à l’issue de laquelle, elle a réalisé avec succès plus d’une soixantaine de greffes de cornée à Madagascar. « Au début de cette série d’opérations de la cornée, c’était un spécialiste étranger qui faisait le déplacement à Madagascar pour réaliser les greffes. Depuis la formation du médecin malgache, les patients sont opérés par une équipe médicale 100% malgache, composée d’une quinzaine de personnes », précise le Pr. Léa Raobela. La greffe de la cornée devient indispensable lorsque les dommages causées à la cornée, en raison d’une maladie ou d’un choc, rendent opaque la cornée qui devrait être transparente, engendrant une baisse de la vision, voire une cécité, ou des douleurs.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.