Etat civil : L’informatisation du système étendu à toute la Grande Ile    



Jacaranda
La réforme du système d’état civil entend mettre en place un identifiant unique permettant de reconnaître chaque Malgache.

Pour des questions d’ordre pratique, 40 communes de la Grande Ile se sont déjà lancées à l’informatisation de leurs services d’état civil.

Le système d’état civil malgache est désuet. Situation appuyée par Haingotiana Rasitefanoelina, secrétaire permanente auprès du comité national de coordination en charge de l’amélioration des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’établissement des statistiques d’état civil. Et elle de noter cela  après l’évaluation qui a annoncé qu’« on a un dysfonctionnement du système d’état civil. Des causes ont été répertoriées suite à l’évaluation. Entre autres: le délai d’enregistrement de 12 jours qui est jugé trop court, des problèmes liés à l’accessibilité des services d’état civil, l’instabilité des agents desdits services, ou encore le manque de moyen financier affecté par les communes pour le service». Des constats obtenus également suite à une évaluation menée par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation en 2016 et qui entre dans le cadre du programme africain pour l’amélioration accélérée des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et des statistiques de l’état civil (API-CRVS). L’évaluation occupe dans ce cas une place importante dans la réalisation du projet gouvernemental de réforme du système d’État civil. Comme l’a indiqué Tianarivelo Razafimahefa, ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation dans un discours prononcé dans le cadre de la journée africaine d’enregistrement des faits d’état civil et des statistiques vitales qui est célébrée aujourd’hui :« L’évaluation de ces systèmes a permis de mettre en exergue et de cerner de façon précise les causes des problèmes et des distorsions qui sont réels dans le fonctionnement actuel des services d’état civil».

Dix ans. La réforme du système d’enregistrement des faits d’état civil est un projet ambitieux dans lequel le gouvernement entend se lancer. Un projet qui voudrait permettre de mettre en place des bases de données nationales uniques et informatisées. Haingotiana Rasitefanoelina de faire savoir que l’idée consiste à moderniser le système sur  un intervalle de dix années. Une modernisation qui comprend outre l’informatisation du système d’enregistrement des faits d’état civil, le renforcement des capacités des agents des services d’état civil. La modernisation se manifesterait également par la mise en place d’une structure nationale chargée de la gestion des bases des données. Touchant différents départements ministériels tels que le ministère de la Santé, de la Population, de l’Education, la réforme du système d’état civil devrait pouvoir se faire suivant une approche systémique. Si un jour, un tel système arrivait à exister,  l’absence de statistiques relatives aux faits d’état civil au niveau national serait plus qu’un lointain souvenir.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.