Faits d’état civil : L’identifiant unique pour bientôt ?



Jacaranda
Une série de chiffres ou encore une puce électronique implantée dans le corps d’un individu, le type d’identifiant unique que les Malgaches ne connaissent pas encore.

Une personne, un identifiant. Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID) se lance dans la réforme du système d’état civil et arrive à mettre un identifiant unique pour chaque citoyen malgache en serait l’aboutissement.

L’idée fait penser aux films de science-fiction où un individu est répertorié, fiché et tracé à l’aide d’un unique identifiant. Ce qui va arriver dans la Grande Île dans les dix, vingt années à venir si l’on se réfère à la réforme du système d’état civil lancé par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MID). Le système actuel est désuet et l’une des parfaites manifestations en serait le nombre exagéré d’identifiants pour chaque citoyen malgache. Comme l’a noté Haingotiana Rasitefanoelina, secrétaire permanent auprès du comité national de coordination en charge de l’amélioration des systèmes d’enregistrement des faits d’état civil et d’établissement des statistiques d’état civil: « Nous avons trop d’identifiants. Pour les fonctionnaires par exemple, il y a déjà la carte d’identité nationale, leur numéro matricule, les numéros de carte grise ou de permis de conduire si la personne dispose de véhicule motorisé, et enfin, en tant que fonctionnaire toujours, il y a les identifiants de l’affiliation à la CNaPS ». Propos recueillis lors d’une interview effectuée en marge de la célébration de la journée africaine de l’enregistrement de l’état civil et des statistiques vitales le 10 août 2018 dernier.

Ainsi, l’existence en nombre des identifiants pour chaque Malgache serait source de divers dysfonctionnement d’ordre organisationnel et fonctionnel au sein de l’administration publique. Étant donné que chaque organisme public et/ou privé dispose d’un système d’identification pour répertorier chaque citoyen, les tracer ou encore les administrer deviendrait difficile pour les responsables étatiques. Mettre en place l’identifiant unique – qui pourrait être un numéro ou encore une puce – serait le meilleur moyen pour le ministère de l’Intérieur de mener à bien sa réforme des faits d’état civil. Une réforme qui est fort ambitieuse si l’on pense aux efforts devant être fournis par les diverses parties prenantes.

Systémique. La réforme du système d’état civil requiert la prise de responsabilité de divers organismes ministériels. Dans la mise en place de l’identifiant unique par exemple, les organismes en charge des nouvelles technologies de l’information et de la communication, de l’énergie – électricité et/ou électrification – des bâtiments et travaux publics, de la santé et de l’hygiène… sont tous concernés. Arriver à solliciter le bon vouloir des responsables de ces départements sur la nécessité de revoir le système d’état civil serait une étape importante dans la mise en œuvre de cette réforme. Sachant que le système actuel est loin d’être le meilleur au monde. Dans le «pays du moramora» il y a, en effet, des gens qui naissent et meurent sans que les services d’état civil ou sans que personne ne soit au courant. D’autres facteurs entrent également en jeu. Notamment, la conscientisation et la sensibilisation des Malgaches sur l’importance des faits d’état civil.

S’étalant sur une dizaine d’années, la mise en place de l’identifiant unique devrait d’abord passer par la mise en place d’une base de données nationale unique recueillant toutes les informations concernant chaque Malgache. Informations à caractère «personnel» qui, laissées entre de mauvaises mains pourraient engendrer des conséquences néfastes pour les concernés. La sécurisation des données s’avère être un des défis majeurs de la réforme du système d’état civil lancée par le MID. Affaire à suivre.

José Belalahy

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. il faut pas rêver. les imprimés pour les CIN manquent? Le permis bio, un echec mais ont rendu milliardaires les responsables

  2. L’identifiant unique existe depuis des décennies en France par exemple, c’est le numéro INSEE, sécurité sociale, impôts, retraite etc … et il est largement suffisant pour sécuriser les comptes sociaux des gens.
    Parler de puce insérée sur la peau des personnes est dégradant, ignoble, insupportable.
    Qu’on puisse seulement imaginer cette horreur de puçage des Humains et que des journalistes ne se sentent pas révoltés à cette idée qu’ils diffusent, montre que çà risque de se faire.
    Mais je vous garantis qu’il y aura de nombreuses oppositions des organismes de respect des droits de l’Homme. Tant que les citoyens refuseront fermement ce genre de mis en laisse, l’Humanité restera humaine et sera protégée du totalitarisme.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.