Association franco-malgache sud-ouest de France : Dons de matériels au service d’oncologie du CHUJRA



Jacaranda
Le don des matériels a été effectué au CHUJRA jeudi dernier.

Difficile. Chaque année, le cancer continue de faire des victimes dans la Grande-Île. En effet, selon les statistiques recueillies auprès du service d’oncologie du Centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy (CHUJRA), 1.000 personnes sont chaque année atteintes du cancer. Des patients enregistrés annuellement auprès dudit service selon toujours les statistiques. Et sur les mille enregistrés, le taux de guérison serait d’environ «60%». La liste des difficultés qui pourraient se présenter aux patients et à leur famille est longue. Le don de matériels, (sérum, médicaments, suppléments alimentaires) effectué par l’association franco-malgache sud-ouest de France au service d’oncologie du centre Hospitalier Universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona, entend apporter quelques améliorations sur les conditions des patients dudit service. Une initiative qui n’en est pas à sa première fois, pour l’association dont les activités touchent essentiellement l’éducation, la santé et l’environnement.

Victimes. Par ailleurs, « le cancer atteint plus les femmes que les hommes » selon les dires du professeur Oliva Aimée Rakotoarison, responsable auprès du service d’oncologie du centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona. La responsable de faire savoir que, les cancers du col de l’utérus et le cancer des seins sont les plus observés auprès du service d’oncologie. Avant de noter que « les cancers ne sont – dans la majeure partie des cas – diagnostiqués que lorsqu’ils ont atteint des stades avancés ». Situation qui compliquerait le traitement, mais qui trouverait son origine dans l’ignorance des patients ou encore dans leur indigence. Des facteurs socioculturels pourraient également être à l’origine de pareille situation.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.