Problématiques des Changements climatiques : Le groupe Axian et la fondation Telma impliquent la jeunesse malgache



Jacaranda

Même si beaucoup ne le voient pas ainsi, les jeunes sont fortement impliqués dans la problématique des changements climatiques.

Paradoxe. Madagascar figure parmi les pays les plus touchés par les changements climatiques bien que le pays ne soit pas trop pollueur. Un fait et un constat qui se manifestent par les différents déséquilibres climatiques observés ces dernières années. Entre autres, la survenue de sécheresse et d’inondation dans des régions différentes à la même année. Ou encore le tarissement des réserves d’eau douce. Situations handicapantes pour le pays, mais surtout pour la population malgache qui a du mal à s’adapter aux effets des changements climatiques. Outre ces problématiques, le pays ne dispose pas de beaucoup de soutiens et d’aides pour aider justement, la population à faire face auxdits effets. La participation de toutes les parties prenantes nationales – surtout des jeunes – pourrait donc servir de levier afin de faire face à la situation.

Jeunesse. L’évènement «copy in my city» initié par le Groupe Axian via la fondation Telma et en partenariat avec quelques associations de jeunes arrive donc à point nommé. Entrant dans le cadre de la célébration des cent ans de Mandela, l’évènement qui a duré deux jours – 22 et 23 août – avait pour objectif d’impliquer les jeunes dans les problématiques des changements climatiques. Ce, par des séances de formation aux enjeux desdits changements, mais surtout sur des notions de dialogue climatique. «Les deux jours du Mandela Day consistaient à réveiller les jeunes quant à leur rôle dans la lutte pour l’adaptation aux changements climatiques par des séances de pitch effectuées par d’éminents « pitcheurs ». Mais également par des séances de formations sur les changements climatiques et des simulations de dialogues climatiques à l’instar de ce qui se fait durant les COP» s’est expliquée Jay Ralitera, chargée de projet assainissement et environnement auprès de la Fondation Telma. Cette dernière de noter que «cent étudiants issus de l’université d’Antananarivo ont participé à l’évènement». Avant de renchérir que le groupe Axian et la Fondation Telma envisagent de perdurer les actions initiées dans le cadre du projet Mandela – dont l’évènement «cop in my city» – afin d’aider la population à être plus résilient. Pérennisation qui se fera avec les jeunes en les incitant à s’impliquer entièrement aux actions touchant les changements climatiques.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.