Nadine Ramaroson : Emouvant culte de requiem hier



Jacaranda
Le culte de requiem au centre “Les orchidées blanches” hier.

Un culte de requiem a été organisée hier au centre médico-éducatif Les Orchidées blanches sis à Androhibe hier, en mémoire de l’ancienne ministre de la Population et des Affaires sociales, Nadine Ramaroson, disparue en mer, il y a sept ans de cela.

De nombreuses personnes, telles que ses anciens collaborateurs ont assisté au culte pour lui rendre honneur et soutenir sa famille. Citons entre autres les dames membres de l’association « Fikambanana Andriambavilanitra Malagasy » (Association des femmes malgaches, en traduction libre), ou encore ses anciens collaborateurs du Ministère de la Population et des Affaires sociales. Le culte a été officiée par le Pasteur Fidison Maxime Razafinarivo et le verset choisi fut « L’éternel est mon berger, je n’ai rien à craindre… » Sal 23 :1a.

Mémoire. Dans son allocution, Ermine Rasoarimalala, présidente de l’association « Fikambanana Andriambavilanitra Malagasy” a fait savoir que les membres de cette association vont désormais poursuivre les actions entreprises avec Nadine Ramaroson, pour que ses œuvres lui survivent. Concernant les circonstances opaques de sa mort, celle-ci s’est exprimée en disant que: « Cela appartient à Dieu de rendre justice, nous nous contenterons de lui  rendre honneur en perpétuant ses œuvres. Par ailleurs, nous tenons à faire savoir que la famille connaît déjà les responsables; et un jour, il faut que lumière se fasse sur toutes les affaires troubles qui ont secoué le pays, notamment la mort suspecte ou l’assassinat de personnalités telles que notre regrettée Nadine Ramaroson ou le Colonel Richard Ratsimandrava.” Pour rappel, Nadine Ramaroson, alors ministre de la Population et des Affaires sociales s’était noyée en mer entre Soanierana Ivongo et Sainte-Marie, alors qu’elle était en mission dans cette partie de l’île. L’affaire n’a pas encore été jugée, mais du côté de la famille comme des observateurs, sa mort serait préméditée.

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.