Fournitures scolaires : 300 000 Ar par élève en moyenne



Jacaranda

D’autres préparent encore la rentrée, alors que d’autres ont déjà repris l’école hier.

En moyenne, le coût des fournitures scolaires (avec les manuels etc.) s’élève dans les 300.000 Ar par élève. Une moyenne, un budget qui ne sont pas forcément à la portée de toutes les bourses.

Il s’agit effectivement d’une moyenne, car selon les établissements et les moyens, la somme peut facilement être réduite de moitié, comme elle peut être doublée, voire triplée, d’autant plus qu’elle n’inclut pas encore ni les droits d’inscription, ni l’écolage. En tous cas, la somme vaut son pesant d’or et ce quel que soit le niveau de vie des ménages concernés. Pour une famille de trois enfants à revenus intermédiaires par exemple, le calcul est vite fait et le compte pas forcément bon, compte tenu des autres charges fixes, telles que l’eau et l’électricité, l’alimentation ; le carburant et le loyer (éventuellement). Notons par ailleurs, que si pour la plupart des établissements englobés dans le système d’éducation nationale, la rentrée est programmée en octobre, voire en novembre, d’autres ont déjà repris hier, sinon aujourd’hui le chemin de l’école, avec plus ou moins de joie.

Alternatives et pistes de solutions. Face à ce flot de dépenses engendré par les vacances, la préparation de la rentrée scolaire et l’achat des fournitures, etc. ; nombreuses sont les entreprises- bancaires notamment- à avoir proposé des solutions aux parents. Des alternatives comme les crédits à taux plus ou mois avantageux et préférentiel. Citons aussi le cas des sociétés de grande distribution qui ne désemplissent pas en proposant des tombolas, des promotions sur des produits dont les consommateurs ont foi en la qualité, avec un prix pas « si cher que cela ». N’oublions pas non plus le cas des grossistes au Pavillon d’Analakely où des matériels de bonne qualité peuvent également être dénichés, dont notamment quelques uns qu’on ne trouve ni en grande surface ni dans les enseignes spécialisées. Toutefois, en général, les parents ont tendance à combiner grandes surfaces, grossistes et enseignes spécialisées, toujours dans le souci de privilégier un rapport qualité/prix intéressant. C’est le cas de Miora, jeune mère de famille : « J’ai privilégié pour cette rentrée une enseigne spécialisée et une grande surface, mais j’étais tout de même obligée de faire un tour chez les grossistes d’Analakely, pour trouver quelques matériels, au détail, que je n’ai trouvé nulle part ailleurs »

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.