EPS au BEPC : Les convocations à retirer au centre d’examen écrit ou auprès de l’établissement d’origine des candidats



Jacaranda

Plus de 63.000 candidats au BEPC dans la CISCO d’Antananarivo-ville n’ont pu passer les épreuves d’EPS avant les épreuves écrites qui ont eu lieu cette semaine.

Aux dernières nouvelles, les candidats au BEPC n’ayant pas encore passé les épreuves d’éducation physique et sportive (EPS) devront retirer leur convocation auprès du centre d’examen écrit, ou auprès de leur établissement scolaire d’origine. Enfin une information qui rassure les plus de 63.000 candidats de la circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo-ville qui n’ont pas encore pu passer ces épreuves physiques. Très peu informés sur la tenue des épreuves d’EPS au BEPC, dont le calendrier a été fortement perturbé suite au mouvement de grève des enseignants, les candidats n’ayant pas encore passé ces épreuves ont été quelque peu inquiets. En effet, en dépit de la reprise des examens d’EPS peu avant la tenue des épreuves écrites, des dizaines de milliers de candidats à Antananarivo n’ont reçu ni convocation ni aucune autre information sur la tenue des épreuves d’EPS, prévues de se tenir aussitôt après les épreuves écrites qui s’achèvent ce jour pour les candidats de l’option A et hier, pour ceux de l’option B. Une situation devenue source d’incertitude pour les candidats concernés.

Semaines du 10 et du 17 septembre. D’après le directeur régional de l’Education nationale (DREN) Analamanga, Jery Andrianilanona, les épreuves d’EPS se dérouleront durant la semaine du 10 septembre, et la semaine du 17 septembre 2018. La transcription des notes de l’ensemble des candidats au BEPC ne sera, toutefois, pas suspendue à la tenue de ces épreuves d’EPS. Les travaux de correction et de transcription se dérouleront normalement et les bonifications obtenues par les candidats seront insérées au fur et à mesure, avant la publication des résultats, a-t-il été appris.

Bien que facultatives au BEPC, contrairement au baccalauréat où elles sont obligatoires, les épreuves d’EPS et surtout les bonifications que les candidats espèrent obtenir en réussissant leurs épreuves physiques, sont prises très au sérieux par les candidats au BEPC qui ont choisi de les passer. Le flou qui entourait la suite du calendrier de ces épreuves d’EPS ont quelque peu empêché certains candidats, de passer leurs examens dans la sérénité. De plus, dans la mesure où cette année scolaire a été particulièrement longue et éprouvante pour les candidats aux examens officiels, ce report des épreuves d’EPS au BEPC rallongera encore davantage leur année scolaire, lequel a duré quasiment 12 mois, notamment pour les élèves des établissements scolaires privés.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.