Projets “Global Forest Watch” de WRI : Du beau monde à la réunion annuelle



Jacaranda
L’évolution des forêts de Madagascar est suivie de près.

« Global Forest Watch » est le projet phare de « World Resources Institute » (WRI), une organisation internationale de recherche qui transforme les grandes idées en actions et qui se place à la croisée des questions portant sur l’environnement, l’économie et la qualité de vie et du bien-être humain pour agir sur six urgences planétaires, à savoir :le climat, l’eau, l’énergie, les forêts, la nourriture et les villes. Les forêts se trouvent ainsi au cœur du projet « Global Forest Watch »,une plateforme indépendante destinée à suivre et évaluer la déforestation en temps quasi réel sur l’ensemble de la planète en utilisant les dernières données satellitaires. Les forêts, poumons verts de la planète, sont au cœur de toutes les actions de WRI, qui a fini par regarder les forêts de Madagascar d’un peu plus près et pour cause, elles figurent parmi les plus riches du monde, abritent des dizaines de milliers d’espèces endémiques, malheureusement menacées.

Géorgie. Le projet « Global Forest Watch » à Madagascar

est financé par le Fonds pour l’Environnement Mondial et WRI, avec des apports en nature à Madagascar provenant principalement de « Madagascar National Parks » et du ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des Forêts.

Le projet de Madagascar est jumelé avec un projet de la Géorgie, un pays tempéré situé dans le Caucase, à plus de 6500 km de la Grande Ile. Ce pays, également connu pour sa riche biodiversité, dispose d’une importante superficie de forêts.

Pour piloter les projets « Global Forest Watch » en Géorgie et Madagascar, un comité se réunit tous les ans. Ce comité inclut des représentants des bailleurs, de WRI à Washington, de WRI en Géorgie et à Madagascar, un représentant du ministère de l’Agriculture de Géorgie et un représentant du ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des Forêts de Madagascar, et enfin deux consultants externes. La délégation géorgienne a foulé le sol malgache samedi dernier et restera dans nos murs jusqu’au 17 septembre. Outre la réunion du Global SteeringCommittee, (comité de pilotage international), une réunion avec les partenaires de WRI à Madagascar est également prévue, ainsi qu’une visite du Parc National de Mantadia et des forêts du Menabe central.

Recueillis par Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.