Ministre de l’Education nationale : « Les jeunes malgaches ont besoin d’une formation en leadership et en communication. »

Jacaranda
Le ministre Horace Gatien et Bertrand Raheriniainy, président du « Toastmasters club of Madagascar » face à la presse hier.

Tel fut le constat du ministre de l’Education nationale Horace Gatien hier, lors de l’inauguration du premier « Toastmaster club » de Madagascar- parrainé par le ministère de l’Education nationale- au Centre culturel américain.

A titre informatif, rappelons qu’un « Toastmaster club » est une association qui concilie la promotion de la langue anglaise et la formation en leadership et en communication (orale notamment), pour un meilleur épanouissement personnel et professionnel de l’individu. Le premier « toastmaster » international a été créé en juillet 1924 en Californie. D’ailleurs, celui de Madagascar lancé officiellement hier, intègre le réseau des 164 000 toastmasters clubs du monde. Notons que ce « Toastmaster club » est parrainé par le ministère de l’Education nationale (MEN), lequel a été plus qu’enthousiaste dans le projet. Et pour cause, selon le ministre : « Les jeunes malgaches ont besoin d’une formation en leadership et en communication, car en tant que ministère de tutelle, nous constatons que c’est ce qui manque le plus dans le système éducatif malgache. Les facultés communicatives, l’intelligence relationnelle et le leadership sont les fondements d’une personnalité épanouie, visionnaire et productive ; donc cela contribue à former des jeunes capables d’améliorer progressivement l’avenir de leur pays. »

Collaboration et formation. Pour matérialiser cette collaboration entre le MEN et le premier « Toastmaster club » de Madagascar, des rencontres sont programmées entre les membres de cette association et les élèves malgaches, pour les sensibiliser dès le plus jeune âge au leadership, à l’importance de la communication dans les rapports humains, ainsi qu’à la pratique de la langue anglaise avec toutes les opportunités qui vont avec. Comme le disait Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », donc c’est durant l’enfance que les graines d’un meilleur avenir sont semées. Signalons par ailleurs, un atout considérable du « Toastmaster club », c’est la méthode d’apprentissage horizontale, qui permet un échange et un apprentissage mutuel, donc plus efficace et mieux assimilée, entre les acteurs. « Dans un contexte globalisé, la pratique ou la maîtrise de l’anglais permet effectivement une ouverture à l’international et ce quel que soit le domaine. D’autant plus que la parole, la communication quand elles sont animées par une conviction sont aussi des moteurs de changement puissants » a souligné Bertrand Raherinirainy, président du premier « Toastmasters Club of Madagascar » hier, lors du lancement. Par ailleurs, pour intégrer le « Toastmasters club of Madagascar », il suffit d’être âgé de 18 ans, partager les mêmes valeurs et aspirations et concrètement, se connecter à la page facebook : « The first toastmasters of Madagascar » et suivre les instructions.

Luz Razafimbelo

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.