Transport Urbain : Plainte d’un usager contre une coopérative

Beaucoup de bus ne respectent pas les arrêts.

Le receveur d’une ligne de taxi Be desservant la capitale a lâché la victime alors que le bus était en train de démarrer.

Courage. Outre la rancœur – qui est tout à fait compréhensible, étant donné le geste inqualifiable effectué par le receveur du bus immatriculé 4586 TAU- la plainte déposée par la victime au ministère des Transports relève d’une bravoure. Parce que pour une fois, un usager de la route ose remettre en cause la responsabilité du ministère des Transports quant aux abus des transporteurs. Pour en revenir aux faits, Solofo Ranaivo – qui a un handicape à ses pieds – a essayé lundi dernier de se frayer un chemin dans la mêlée d’un arrêt de bus à Ambohijatovo. Dans sa tentative d’avoir son bus – l’on sait quel effort doit fournir une personne normale pour avoir son bus lors des heures de pointes à Antananarivo – le jeune homme s’est agrippé aux bras du receveur du bus immatriculé 4586 TAU qui s’est trouvé être un bus de la ligne 161. «  Le receveur m’a tendu son bras pour m’aider à monter. Mais le bus a soudainement démarré. Le receveur a aussitôt lâché mon bras. Conséquence, je tombe violemment sur la chaussée. J’ai failli être fauché par la voiture de derrière mais heureusement que le conducteur a freiné à temps », s’est plaint la victime.  Les témoins le jour de l’incident ainsi que toutes les personnes qui ont entendu l’histoire ont tous été offusqués par l’attitude du receveur qui a démontré une grande irresponsabilité et un abus inqualifiable.

Suspendu. Résolu à ne pas laisser passer l’affaire, Solofo Ranaivo a appelé le colonel Jeannot Raberiake, Directeur Général de l’ATT ou Agence des Transports Terrestres. Une fois les faits racontés, le DG de l’ATT a conseillé Solofo Ranaivo de porter plainte auprès de la Cellule d’Intervention Rapide du ministère des Transports. Le colonel Jeannot Raberiake m’a également conseillé de remettre une copie à l’ATT et à l’UCTU, ou Union des Coopératives des Transports Urbains. La première mesure prise a été la suspension du taxi Be. Une décision prise jusqu’à ce qu’à la fin des enquêtes selon toujours les dires de la victime. Le cas n’est pas isolé. Beaucoup d’usagers des transports publics se plaignent tous les jours des agissements des chauffeurs et receveurs des taxis be. Si une mesure a été prise à l’encontre du bus immatriculé 4586 TAU, l’on attend celles à appliquer à l’encontre du chauffeur et du receveur. A suivre.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.