Forêt épineuse d’Amorin’i Onilahy : Une application mobile pour traquer les défricheurs

Les rangers communautaires se familiarisant avec l’application mobile CyberTracker.
Photo WWF.

Une appli pour détecter les données environnementales et lutter contre le défrichage des forêts. C’est ce qu’utilisent depuis peu les rangers communautaires du côté d’Amoron’i Onilahy, site Ramsar et aire protégée communautaire, pour traquer les défricheurs. Sillonnant la forêt épineuse de cette partie sud-ouest de Madagascar, ces rangers communautaires ont recours à l’application mobile Cyber Tracker dans leur mission. Il s’agit d’un logiciel développé par CyberTracker Conservation, société sud-africaine à but non lucratif qui développe des solutions portables de collecte de données.

Du PC pocket au smartphone. L’objectif était de mettre à disposition un moyen permettant aux rangers et gardes animaliers ne sachant ni lire ni écrire, de communiquer leurs observations environnementales. Ce logiciel gratuit fonctionnant à l’origine sur des ordinateurs de poche, est également disponible en appli sur Android depuis maintenant cinq ans. CyberTracker assure ainsi l’automatisation du processus des relevés d’observations faites sur le terrain. Pour le cas des rangers d’Amoron’i Onilahy, cette application leur permet de détecter les anomalies dans la forêt ou de recueillir et transmettre des informations sur les animaux vivant dans ces espaces forestiers.

Formations. WWF a dispensé une série de formations de 36 rangers communautaires d’Amoron’i Onilahy afin de les familiariser avec cet outil de patrouille novateur. « Les informations recueillies en patrouille sont transmises instantanément à l’équipe du WWF et à l’administration forestière via le réseau internet » explique Tojo Rasolozaka, du WWF. Une démarche permettant aux gestionnaires des aires protégées à être plus proactifs dans leur prise de décisions. Très prochainement, il s’agira de mettre en place des unités solaires portables pour assurer l’autonomie des CyberTrakers utilisés par les rangers.

Hanitra R.

Source WWF Madagascar.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire