Projet PASAN : Jusqu’à 1,8 million de bénéficiaires dans trois régions



Jacaranda

Un pas de plus vient d’être franchi, hier, vers la mise en œuvre imminente du projet PASAN (Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire et de la Nutrition) avec la signature du procès verbal des discussions, document définitif de la mise en œuvre du projet, entre l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) et l’Office national de Nutrition (ONN). Ce projet sera mis en œuvre dans trois régions (Vakinankaratra, Itasy et Amoron’i Mania) où la malnutrition chronique observe des taux élevés, et au sein desquelles 20 communes sont désignées comme communes pilotes. Plus orienté vers la nutrition sensitive, ce projet consacre un volet important aux des femmes et aux enfants, en particulier, les femmes enceintes, les enfants de moins de deux ans et les mères ayant des enfants de cette même tranche d’âge. Ils seront ainsi jusqu’à 175.000 à en bénéficier directement, si jusqu’à 1,8 million de femmes et d’enfants en seront les bénéficiaires indirects. Les documents signés, hier, par Murakami Hironobu, représentant résident de JICA Madagascar et Raveloharison Ambinintsoa, coordonnateur national de l’ONN, ainsi que par le SG du ministère de la Santé publique et le représentant du SG du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage en tant que partenaires de mise en œuvre, ouvrent la voie à la concrétisation des activités du projet PASAN. Celui-ci sera mis en œuvre à partir de 2019 pour une durée de cinq ans.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.