Décès maternels et néonatals : En baisse

Jacaranda

Une baisse significative des décès maternels et néonatals a été observée à Madagascar, dans le cadre de la mise en œuvre du programme pour la survie de la mère et de l’enfant (MCSP ou Maternal and child survival program). Ce programme, financé par l’USAID, est mis en œuvre en appui au ministère de la Santé publique dans l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale à Madagascar. S’alignant sur la feuille de route pour la CARMMA (Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle et néonatale), le programme est intervenu dans 80 districts de 16 régions de l’île et a fourni un appui technique dans les domaines de la santé maternelle et néonatale, la vaccination, la planification familiale, le paludisme pendant la grossesse et la formation des prestataires. Arrivant à son terme après cinq ans de mise en œuvre, de 2014 à 2019, le MCSP a dressé la semaine dernière un bilan globalement positif, dans le cadre d’un atelier de dissémination des leçons apprises du programme. Le MCSP a appuyé plus de 800 formations sanitaires dans les régions Diana, Sava, Boeny, Melaky Sofia, Analamanga, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Vatovavy Fitovinany, Amoron’i Mania, Ihorombe, Atsinanana, Analanjirofo, Ihorombe, Atsimo Andrefana, tandis que plus de 1400 prestataires ont bénéficié de formations sur les soins autour de la grossesse et de l’accouchement, y compris la prise en charge de certaines complications, la planification familiale du post-partum, ou encore la prévention et la prise en charge du paludisme chez la femme enceinte. De même, près d’un million de femmes ont bénéficié de soins prénataux de qualité, 200.000 femmes accouchées ont reçu les soins pour prévenir l’hémorragie et plus de 12.000 bébés nés asphyxiés ont pu être réanimés. Le pourcentage des femmes accouchées qui adoptent une méthode de planification familiale pour espacer les naissances a triplé : de 8% à 24% et le pourcentage des femmes ayant pris le traitement préventif du paludisme pendant la grossesse a doublé en passant de 14% à 28%.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.