Croix Rouge Malagasy : « Il est primordial de rétablir la confiance des partenaires », affirme Ralisoa Alice, la nouvelle présidente nationale de la Croix Rouge Malagasy

Alice Ralisoa et Claude Rakotondranja lors de la passation de service, hier matin.

La passation de service a eu lieu hier, au siège social de la Croix Rouge Malagasy (CRM) à Tsaralalàna, faisant de Ralisoa Alice la nouvelle présidente nationale de la CRM en succédant à Claude Rakotondranja, à ce poste.

A l’issue de l’élection qui a eu lieu le 12 décembre 2018 à Antsirabe lors de l’assemblée générale élective anticipée au cours de laquelle, le bureau national a été renouvelé, Ralisoa Alice se trouve désormais à la tête de la société nationale de la Croix Rouge pour un mandat de quatre ans. Cette élection qui aurait dû avoir lieu en mars 2019, a été tenu plus tôt que prévu en raison des problèmes de mauvaise gestion, ou plus précisément de malversations financières qui ont sérieusement entaché l’image de la société nationale et qui a été à l’origine de l’éviction d’une partie de l’équipe dirigeante de la CRM, puis la tenue de l’AG élective anticipée. Election qui s’est déroulée en présence du comité de médiation et de contrôle (CMC) et d’un huissier de justice, à l’issue de laquelle Ralisoa Alice a obtenu 84 voix sur un ensemble de 136 votants présents, soit une large victoire avec près de 62% des voix.

Confiance des partenaires. D’emblée, la nouvelle présidente nationale a partagé ses priorités. « Il appartient maintenant au nouveau bureau national de restaurer au plus vite l’image de la CRM vis-à-vis des partenaires et du public, après ces épisodes difficiles qu’elle vient de vivre », a-t-elle affirmé à l’issue de la passation d’hier. Avant d’ajouter que sa priorité est de mettre en place très rapidement une nouvelle méthode de travail qui prône la transparence et la bonne gouvernance, non sans souligner que la continuité reste de mise concernant les activités de la CRM au profit des bénéficiaires de ses actions. « J’accorde une très grande importance à la confiance des partenaires et des bailleurs de fonds pour que la CRM puisse continuer en toute sérénité et en toute transparence ses actions, en faveur des plus vulnérables et au profit de la population malgache qui a besoin de ses services », conclut la nouvelle présidente nationale.

Scandale. La question de mauvaise gouvernance ayant abouti à un véritable scandale a secoué la CRM ces derniers mois, et a porté principalement sur un détournement de fonds se chiffrant à plus de 400 millions d’ariary. Pour rappel, la Croix Rouge Norvégienne a octroyé trois millions d’euros à la CRM pour financer des actions d’aide humanitaire à Madagascar et dont l’utilisation a fait l’objet d’une mission d’audit par un cabinet international (Ernst&Young), après avoir constaté des anomalies persistantes sur la gestion de ces fonds. Le rapport du cabinet international a mis à jour une perte globale de plus de 1.100.000 euros. Un constat ayant conduit à des investigations menées par le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO) sur l’affaire. Le secrétaire général de la CRM et deux comptables, placés sous mandat de dépôt fin septembre, après avoir été entendus au Pôle Anti-Corruption, sont poursuivis pour abus de fonctions, détournements de fonds, faux en écriture et usage de faux. L’affaire est toujours en cours de traitement par les autorités compétentes. En attendant l’issue finale de cette affaire, la nouvelle présidente nationale de la CRM veut repartir sur de nouvelles bases et entend mener sa barque à bon port avec rigueur, en matière de gouvernance.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.