Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique : Inauguration du premier centre en Afrique, à Ambohidravaka Ambohidratrimo

Jacaranda
Lors de l’inauguration, le ministre de la Santé publique, Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala, a administré lui-même les premiers vaccins pédiatriques (photo fournie).

Vendredi 4 janvier dernier, un nouveau centre de santé mère-enfant a été inauguré dans le fokontany Ambohidravaka à Ambohidratrimo par le Ministre de la Santé publique, le Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala et l’Ambassadeur d’Allemagne, SEM Harald Gehrig.

Le nouveau centre a été inauguré dans le cadre de la réalisation de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique (CARMMA) en cours. Celui-ci comprend en outre trois salles et une pharmacie à gestion communautaire, aménagées par l’Ambassade d’Allemagne et l’ONG Madagascar Hilfe. L’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage des toilettes et du point d’eau fait partie des points forts de ce centre. L’équipement a par ailleurs été fourni par le ministère de tutelle qui a aussi recruté une sage-femme. Lors de l’inauguration, le ministre de la Santé publique, Pr Harinirina Yoël Honora Rantomalala, a administré lui-même les premiers vaccins pédiatriques. Après quoi, il s’est exprimé ainsi : “L’amélioration de la santé de tous les citoyens est un défi pour le ministère. C’est la raison pour laquelle une infrastructure de santé à proximité comme ce centre CARMMA a été construite dans ce village. Je tiens aussi à préciser que Madagascar est le seul pays qui a change le CARMMA en centre, une infrastructure de santé en dur. Je vous prie ainsi de ne plus retarder la décision d’y aller pour prendre soin de vous et de vos enfants. Je vous prie également de respecter, de s’occuper de cette infrastructure et du personnel médical. En outre, au nom de l’Etat malgache, je tiens à manifester ma gratitude envers l’Ambassadeur d’Allemagne et ses partenaires d’avoir pensé à la population loin de la ville d’Antananarivo”,

Commune et population. La commune de Mahazaza, district d’Ambohidratrimo se charge quant à elle de la rémunération du responsable du dispensaire et celle du personnel de sécurité. L’approche communautaire étant au cœur du projet, la population- aidée par l’entreprise privée ECAE- a pris part à la clôture du centre et à la construction du logement de la sage-femme. Représentant les habitants des communes Antoby et Ambohidravaka, le Maire de la Commune rurale Mahazaza, Dr Louis Firmin Rakotonomenjanahary, n’a pas manqué de réitérer la gratitude des populations envers l’Ambassadeur d’Allemagne, l’ONG Madagascar Hilfe, le Ministère de la Santé publique, ainsi que leurs partenaires techniques et financiers. « Cette infrastructure est une vertu pour notre village et la population. Les habitants, surtout les femmes enceintes et les mères de familles n’auront plus à marcher 10 km à pieds, soit 06 heures de temps pour se rendre au centre de santé, pour se soigner, ou pour faire vacciner leurs enfants. Nous vous remercions ainsi, car ce centre CARMMA a résolu nos problèmes en matière de santé. » a-t-il avancé.

Promotion. En réponse à ces marques de reconnaissance, l’Ambassadeur d’Allemagne, SEM Harald Gehrig a souligné sa joie d’avoir pu contribuer à la promotion de la santé de la mère et de l’enfant à Madagascar : « Nous connaissons que l’accès aux soins pour tous les Malgaches, en particulier les enfants reste encore un grand défi à relever à Madagascar. Nous sommes ainsi heureux d’avoir fait un petit, mais important geste pour la construction de ce centre. Je félicite aussi la population, pour son soutien durant les travaux et j’espère que cet engagement serve d’exemple pour aboutir au développement du pays », a-t-il manifesté. Il a précisé que l’aménagement de ce centre CARMMA a été rendu possible grâce à la contribution financière du microprojet de l’ambassade d’Allemagne, ainsi qu’à l’assistance technique et matérielle de la Direction générale du Ministère de la Santé publique. Notons à titre informatif, que l’ONG Madagascar Hilfe s’est implantée depuis plus de dix ans déjà à Mahazaza, où elle a réalisé un projet en adduction d’eau potable et créé une école.

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.