Epidémie de Rougeole : 63 districts touchés, 19283 cas dont 67 décès

Jacaranda
Tous les districts de la Grande Île vont bénéficier de la campagne de vaccination contre la rougeole.

Une campagne de vaccination est prévue par le ministère de la Santé publique pour faire face à l’épidémie de rougeole qui sévit dans le pays actuellement.

« La majorité des cas observés n’ont pas été vaccinés contre la rougeole  » selon le secrétaire général du ministère de la Santé publique lors d’une conférence de presse organisée auprès ledit ministère hier. Une opportunité pour le Sg du département ministériel de faire le point sur la situation de l’épidémie de rougeole à Madagascar. Ainsi, l’épidémie serait observée dans 63 districts du pays. Pour y faire face, le ministère de tutelle va lancer une campagne de vaccination contre la rougeole dans 25 districts répartis sur 13 régions du pays. Prévue se dérouler du 14 au 18 de ce mois, la campagne de vaccination cible 2 020 905 enfants de 9 mois à 9 ans. Le secrétaire général auprès du ministère de la Santé publique de noter « que d’après les organisations internes auprès du ministère de tutelle, 25 districts seront ciblés le mois de janvier. La campagne touchera 41 autres districts le mois de février prochain. Tandis que les 48 autres districts restants seront traités le mois d’Avril 2019« .

Difficulté. La résurgence des maladies tropicales et endémiques de la Grande Île a surtout été causée par la réticence et la non adhésion de la population aux nombreuses campagnes de vaccination organisées par le ministère de la Santé publique. Du moins, c’est ce que les responsables auprès du ministère de tutelle relancent à chaque fois qu’ils ont l’occasion de médiatiser sur la question de l’épidémie. Interrogée sur le taux de couverture vaccinal actuel du pays, Dr Bodo Christiane Ramamonjisoa, directeur du programme élargi de Vaccination auprès du ministère de la Santé publique de noter « pour avoir le taux, il faut prendre en compte trois types de données: celles émanant des centres de santé, celles issues de l’enquête menée par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’enquête vaccinal« . Dr Bodo Christiane Ramamonjisoa toutefois d’expliquer que « toutes les données auprès du ministère vont sûrement être faussées étant donné que le pays va procéder à des campagnes de vaccination« . Quoi qu’il en soit, le taux de couverture vaccinal concernant la rougeole serait faible à cause de cette réticence, d’où la situation épidémiologique actuelle. Pour expliquer la situation, beaucoup d’observateurs évoquent « le manque cruel de communication autour des campagnes de vaccination, surtout de leur importance sur la santé individuelle et la santé publique ». D’autres avancent également « le faible accès à l’information des Malagasy« . Si bien que ces derniers absorbent facilement les rumeurs véhiculées à peu près sur tous les sujets de leur vie quotidienne. La campagne prévue par le ministère de la Santé publique ambitionne « d’atteindre au moins 95% des enfants de 9 mois à 9 ans« . Un objectif noble dont l’atteinte requiert la prise de responsabilité de tout un chacun.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.