Rougeole : Le district de Tolagnaro, zone épidémique comptant 14 cas

Jacaranda

Après la confirmation de ses trois premiers cas de rougeole, le district de Tolagnaro a été déclaré zone épidémique de rougeole le 19 décembre 2018. Depuis, le district compte quatorze cas, essentiellement des enfants. « Fort heureusement, il n’y a pas encore eu de cas de forte complication, ni de décès  jusqu’ici dans le district », explique le médecin inspecteur, Dr Griffine Razafindramarakoma. Les malades sont pris en charge normalement dans les formations sanitaires et semblent évoluer vers la guérison. Les  soignants profitent de la présence de parents d’enfants en bas âge dans les structures sanitaires pour transmettre à la population les messages utiles sur l’importance de la vaccination contre la rougeole, et contre diverses autres maladies évitables par la vaccination.

Retard de la prise en charge. La rougeole, maladie virale extrêmement contagieuse, se développe généralement chez les sujets non immunisés, car non vaccinés.Les complications peuvent survenir chez un malade dont les défenses immunitaires sont faibles, rendant l’organisme beaucoup plus vulnérable. Les décès enregistrés dans diverses régions, sont principalement dus au retard de la prise en charge. Il arrive en effet que, les malades sont traités par divers autres moyens avant d’être confiés aux soignants dans les formations sanitaires, rendant plus difficile la prise en charge et la récupération physique du malade, notamment lorsqu’il s’agit d’enfant fragile, ou souffrant de malnutrition. Les sujets déjà atteints de rougeole et qui en guérissent, sont généralement, immunisés par la suite.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.