Education nationale : Cantine scolaire améliorée pour 3 000 élèves

La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Marie Thérèse Volahaingo et SEM Lim Sang-Woo, Ambassadeur de la Corée

La Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENEFP), Marie Thérèse Volahaingo et l’Ambassadeur de la Corée, SEM Lim Sang-woo, se sont rencontrés dans les locaux du MENEFP pour mettre en place un projet de mise en place de cantine scolaire améliorée dans les zones les plus vulnérables du pays.

70% de taux de réussite scolaire. Notons que ce projet sera mis en œuvre avec l’appui du Programme alimentaire mondial (PAM). Seront privilégiées par le projet les localités considérées par les parties prenantes du projet comme les plus touchées par la malnutrition infantile ou vulnérables à l’insécurité alimentaire ; à savoir : Androy, Atsimo Andrefana, Vatovavy Fitovinany, ou encore l’Atsinanana. La MENFP  a indiqué que ce projet concernera 30% des Ecoles primaires publiques (EPP) étendues sur le territoire national et bénéficiera directement à 3000 élèves. Le but est de ramener le taux de réussite scolaire à 70%. La malnutrition scolaire fait effectivement partie des facteurs les plus importants d’échec scolaire, mais elle entrave aussi la formation d’un capital humain épanoui et en bonne santé, considéré aujourd’hui par les experts en développement, comme un élément fondamental d’une croissance socio-économique durable et inclusive. Et l’essentiel de la « construction » du capital humain se fait durant l’enfance, notamment les 5 premières années de vie.

Impacts concrets. Concrètement le projet permet d’alléger une partie conséquente des charges parentales, en leur dispensant déjà le casse-tête de l’alimentation de leurs enfants durant les heures d’école. Par ailleurs, les enfants aussi sont soulagés par le fait d’avoir une cantine scolaire améliorée, car cela leur épargne les longs kilomètres à pied à midi, qui usent non seulement leurs petits mollets, mais aussi leurs neurones. Auparavant, le PAM achetait et transportait directement les légumineuses et autres aliments nutritifs qui serviront à concocter la cantine scolaire des élèves des EPP concernées. Désormais, l’achat de ces éléments se fera directement sur place, par le biais de transfert monétaire via l’opérateur Airtel money. Selon la ministre Marie Thérèse Volahaingo, cela facilitera considérablement les procédures, déjà rien qu’en évitant le long trajet d’acheminement des vivres vers les localités concernées. SEM Lim Sang-Woo, Ambassadeur de la Corée a par ailleurs souligné que la Corée est fière de prendre part à ce projet avec le MENFP et le PAM, car l’Education représente le socle du développement économique. Elle est d’ailleurs, selon lui, ce qui a permis à la Corée de connaître le développement qu’elle connaît aujourd’hui. Il ne l’a pas dit seulement dans un français impeccable, mais aussi dans un malgache quasiment quasiment parfait !

Luz Razafimbelo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire