Programme Pilote pour la Résilience Climatique de Madagascar : Renforcement de capacités du Comité d’Appui à la mise en œuvre

Photo prise lors de l’atelier d’hier au DLC Anosy.

Du 29 au 31 janvier dernier au Development learning center (DLC) Anosy, les capacités de 40 membres du Comité d’Appui à la mise en œuvre du Programme Pilote pour la Résilience Climatique de Madagascar (PPCR) ont été renforcées.

40 membres de ce comité ont bénéficié de cette formation. Le but en était d’optimiser les connaissances et les compétences sur le changement climatique des membres du Comité d’Appui à la mise en œuvre du PPPCR, pour que, ce comité puisse jouer pleinement son rôle de soutien technique auprès de l’Agence d’Exécution (AGEX) du PPCR mis en œuvre par la Cellule de Prévention et Gestion des Urgences (CPGU) de la Primature. Selon les données recueillies sur place, le curriculum de l’atelier a été conçu de manière à ce que les participants saisissent les liens entre le développement et le changement climatique. Selon le CPGU en effet : « Le développement de Madagascar dépend de sa résilience climatique. Assurer le premier à travers cette dernière (la résilience climatique) est le mandat de notre génération ». La formation a ainsi porté sur : « les processus politiques et scientifiques du changement climatique, les aspects théoriques et méthodologiques de l’atténuation et de l’adaptation aux changements climatiques ».

Contexte. Notons que le PPCR est financé par le CIF (Fonds d’investissement climatique). La CPGU, sa cellule de mise en œuvre entreprend des actions pour que la résilience de la Grande île face aux effets du changement climatique soit effective. Madagascar faisant partie des pays les plus vulnérables aux aléas climatiques, autant lui donner les moyens d’y faire face et éventuellement de s’en remettre, que ce soit du point de vue infrastructurel, communautaire, agricole, ou encore financier, etc. Autant de domaines concernés qui démontrent le caractère « multisectoriel » des changements climatiques. Ainsi le CPGU cherche à vulgariser le Programme stratégique pour la Résilience climatique (SPGR) pour lui trouver une place de choix dans les investissements réalisés au pays. De plus, le CGPU contribue également au renforcement de capacité des institutions pour intégrer de manière pragmatique le SPGR dans les stratégies de développement. Le Lieutenant Colonel Rolland A. Secrétaire exécutif adjoint du CPGU de préciser : « L’adaptation aux effets du changement climatique est une priorité nationale en terme de développement. Toutefois des efforts considérables sont encore à fournir en termes de financement et de budget alloué, étant donné les priorités socio-économiques nombreuses à Madagascar ». Une hiérarchisation des priorités s’impose alors, car les effets du changement climatique « font déjà des vagues » à Madagascar, pour ne parler que des effets des intempéries dans les littoraux du Nord- Nord-Ouest, Sud- Ouest et Sud de la Grande Ile.

Luz Razafimbelo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire