Ampamarinana : Environ 35 foyers évacués hier

Jacaranda
L’évacuation des habitants d’Ambaninampamarinana s’est faite entre opposition et acceptation.

Comme convenue, l’évacuation des populations résidant dans les zones à risque d’Ambaninampamarinana a été menée hier.

Les actions de sécurisation des habitants des quartiers en contrebas des collines d’Ampamarinana, d’Ambohipotsy et de Manjakamiadana continuent. Comme il a été annoncé par le Préfet de Police d’Antananarivo, le général Angelo Ravelonarivo avant hier, l’OMC (Organisme Mixte de Conception) élargi a commencé à déplacer les habitants de « la zone rouge« . Interrogé sur le déroulement de la journée d’hier, le général Angelo Ravelonarivo de faire savoir que « environ 35 familles ont pu être déplacées dans le gymnase couvert de Mahamasina et à l’INFP ou Institut National de Formation Pédagogique Mahamasina ». Une décision qui, il conviendrait de rappeler, consiste à sécuriser les populations contre des risques avérés d’éboulement de rocher ou encore de glissement de terrain. Le Préfet de Police d’Antananarivo de renchérir « les familles déplacées ont été surtout composées de locataires« . Que « les propriétaires continuent de rester sur les lieux » malgré les sensibilisations menées par les divers responsables de l’OMC élargi. Aussi, le Préfet de Police de réitérer l’appel quitter les lieux à l’endroit de la population concernée. « Le déplacement des habitants des quartiers en contrebas des collines de Manjakamiadana, Ambohipotsy et d’Ampamarinana doit se faire (et se fera) pour leur sécurité » a lancé notre interlocuteur.

Andohatapenaka. Le général Angelo Ravelonarivo a également fait savoir que « le village Voaara d’Andohatapenaka sera opérationnel à partir de jeudi prochain ». Des travaux y seraient actuellement menés pour permettre aux victimes de mieux y vivre. Comme l’a fait une responsable auprès du Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes jointe au téléphone hier, « les box du village Voaara n’ont pas été construits pour accueillir des résidants. Des travaux d’aménagement y sont actuellement menés afin de permettre d’accueillir les habitants d’Ambaninampamarinana« . La responsable auprès du BNGRC de renchérir que « des descentes sur terrains ont été menées hier pour définir les besoins : en termes de sanitaire, d’évacuation d’eaux usées ou encore en matière de dépôt des déchets« . L’opérationnalisation des box du village Voaara devrait donc se faire jeudi prochain. La journée d’hier a également permis de savoir que les avis de la population concernée divergent par rapport à l’évacuation. Des résistances se sont faites ressentir comme il a été avancé par le Préfet de Police d’Antananarivo. Compte tenu de l’urgence et de la volonté de l’Etat de déplacer la population, on craint que les forces de l’ordre en arrivent au recours à la force.

José Belalahy

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.