En attendant le biométrique : Les auto-écoles réclament le retour au permis rose

Jacaranda
Les « permis roses » reprendront-ils alors du service ?

Les gérants et propriétaires d’auto-écoles sont montés au créneau, le week-end dernier, pour dénoncer le blocage de leurs activités en raison de la suspension de la délivrance des permis de conduire biométriques.

Le centre immatriculateur, en charge de la délivrance du permis de conduire n’en émet plus aucun depuis plusieurs mois, d’après les gérants d’auto-écoles. Ce, en raison de la démarche en vue de mettre en place le système biométrique afin de pouvoir délivrer, cette fois, des véritables permis biométriques. En effet, les documents actuellement en possession des titulaires du nouveau permis de conduire, après l’abandon du « permis rose », ne sont pas véritablement des documents biométriques. Non conformes aux standards internationaux en matière de documents biométriques, les permis de conduire délivrés ces trois dernières années, sont impossibles à contrôler à l’international, même si un QR code est bel et bien visible sur les documents. Ceux-ci sont alors considérés comme des faux documents par les autorités à l’étranger en cas de contrôle. C’est ainsi un retour à la case départ pour tout titulaire du permis de conduire. En attendant l’ouverture de la nouvelle procédure en vue de la délivrance du « vrai » permis biométrique, le public doit patienter.

Survie. Depuis cette suspension, les activités des auto-écoles sont quasiment en stand-by. « Nous souffrons énormément de cette situation car le nombre des nouvelles inscriptions sont en chute libre depuis cette mesure de suspension », se plaignent les propriétaires d’auto-écoles, réunis samedi dernier à Mahamasina. Préférant attendre la reprise de la délivrance des permis de conduire, les clients ajournent leurs inscriptions. Les auto-écoles réclament ainsi le retour au permis rose. « Il faut délivrer les permis de conduire, quitte à recommencer à nouveau les démarches le moment venu, quand le centre immatriculateur sera disposé à délivrer les vrais permis biométriques », expliquent les propriétaires d’auto-écoles, qui précisent qu’il y va de leur survie. Ils affirment par ailleurs, que leurs clients sont du même avis, préférant obtenir le permis rose que de ne pouvoir jouir de l’usage du permis de conduire pendant une durée encore indéterminée.

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.