Campagne de vaccination contre la rougeole : Coup d’envoi de la 3e phase, ce jour 4 millions d’enfants ciblés

Les enfants âgés de 6 mois à 9 ans sont concernés par la présente campagne de vaccination contre la rougeole.

Coup d’envoi, ce jour, de la troisième campagne de vaccination contre la rougeole à Madagascar, après une première campagne en janvier et une seconde phase en février 2019.

Du 25 mars au 5 avril 2019, cette troisième phase de la campagne de vaccination contre la rougeole se déroulera dans 67 districts du pays qui n’ont pas encore été touchés par les précédentes campagnes. Quatre millions d’enfants âgés de six mois à neuf  ans sont ciblés, à travers 19 régions du pays.

Dernier bilan. L’épidémie de rougeole a touché (à la date du 15 mars 2019) 112.639 personnes, toutes tranches d’âges confondues tandis que 15% des cas déclarés ont nécessité une hospitalisation. Actuellement, on observe une nette diminution du nombre d’enfants hospitalisés pour cause de rougeole. La majorité des personnes atteintes, (40,3%) sont âgées de 5 à 14 ans, si les 0 à 9 mois ne représentent que 7,2%. Il a été appris que 67% des sujets atteints de rougeole, soit plus des deux tiers, n’ont jamais été vaccinés. Quant aux décès, 634 ont été notifiés avec liste linéaire et 567 décès sans liste linéaire, soit plus d’un millier de décès au total. La létalité indiquée par le ministère de la Santé publique est de 1,1%.  105 districts sanitaires (sur 114) à travers les 22 régions de Madagascar sont en épidémie.

Parents demandeurs. On observe depuis plusieurs semaines une baisse significative du nombre de cas notifiés. Depuis la sixième semaine de l’année 2019, les nombres de cas déclarés par semaine continuent d’observer une courbe décroissante, après le dernier pic de fin janvier- début février. Les campagnes successives de vaccination sont principalement à l’origine de cette tendance à la baisse. Les parents d’enfants dans la tranche d’âge concernée (6 mois à 9 ans) sont, en effet, très demandeurs en matière de vaccination, contrairement à d’autres campagnes de vaccination contre des maladies infantiles menées par le passé, durant lesquelles des réticences ont été observées, et ont fait l’objet de campagnes de communication spécifiques pour en venir à bout. Cette fois, en ce qui concerne   la rougeole, l’étendue de l’épidémie est telle, que les parents sont généralement impatients de faire vacciner leurs enfants. Rappelons que le taux de vaccination durant la seconde phase de la campagne est de 102,4%.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. L’état doit recourir à la mise en place de lutte et l’éradication de l’épidémie de la rougeole en admettant que beaucoup d’effort a été pris en charge par ce dernier! Nous espérons par la suite une meilleur succès!

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.