Migration du travail à Koweït : 18 femmes malgaches rapatriées samedi dernier

La maltraitance serait le quotidien de nombreuses travailleuses malgaches à Koweït.

La 3ème vague de rapatriement des travailleuses malgaches depuis le Koweït a été effectuée samedi dernier. 18 femmes sont rentrées au pays après des années de calvaire et de maltraitance à des milliers de kilomètres. Les motifs du rapatriement sont plus ou moins similaires à ceux des deux vagues précédentes. Non paiement de salaire, discrimination, non respect des droits humains, des exemples de vécus cités avec amertume par les travailleuses qui viennent de rentrer. Avec la troisième vague de rapatriement – qui avec les deux précédents sont une initiative présidentielle – une centaine de femmes ont pu regagner la terre malgache en l’espace de quelques semaines. Beaucoup de travailleuses malgaches sont actuellement éparpillées dans le monde. Le risque que des cas de maltraitance ne soient pas dénoncés est élevé. L’initiative du Président de la République de rapatrier les centaines de travailleuses malgaches du Koweït est louable dans la mesure où elles ont pu se soustraire des situations de non droit auxquelles elles ont été contraintes de vivre pendant des années dans un court laps de temps. Il conviendrait de noter que la migration du travail vers ce pays a connu un certain essor ces dix dernières années (depuis la crise de 2009). Pour ce qui est du rapatriement de celles (environ 14 femmes) qui sont encore restées là bas, une quatrième vague de rapatriement serait bientôt prévue. Pour l’heure, l’on ne sait pas vraiment le nombre total des travailleuses Malgaches à Koweït si le nombre de diaspora malgache avoisinerait les 3500.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Merci vous etes héros monsieur le président vous avez sauvé notre mère notre soeur de rentrée dans notre pays merci ? malgache tsimandohalika

Poster un commentaire