Accessibilité d’intrants médicaux de qualité : Lancement officiel du projet IMPACT hier

Jacaranda
(Photo d’archives) Le délabrement avancé des routes et l’enclavement figurent parmi les principales causes du manque d’accès à des intrants médicaux de qualité à Madagascar.

Hier dans l’après-midi, le projet IMPACT ou « Improving Market Partnership and Access to Commodities Together » a été lancé officiellement à la Centrale d’Achat de Médicaments Essentiels et de Matériel Médical de Madagascar, à Anosiala Ambohidratrimo. Comme son nom l’indique, le projet vise à améliorer l’accessibilité et la qualité (pour le plus grand nombre) des intrants médicaux à Madagascar. Une accessibilité qui, comme l’ont montré les récentes et actuelles flambées épidémiques- ou encore celle plus ancienne de la peste en 2017, n’est pas gagnée et demeure problématique dans la Grande île. Pour une contingence de raison, des infrastructures routières délabrées engendrant l’enclavement des zones vulnérables, le coût onéreux de certains intrants,  l’insuffisance des stocks amplifiant les flambées épidémiques, ou encore les risques de surenchère, etc. Des médicaments plus accessibles et de meilleure qualité amélioreront donc sensiblement la santé de la population malgache. Cela dit, même si une plus grande accessibilité des intrants médicaux ne saurait suffire pour rendre le système de santé publique malgache plus performant- (il y a encore les infrastructures et structures à améliorer et créer, la corruption à combattre, etc.)- il y contribue significativement. Ce projet est financé par l’USAID (Agence des Etats-Unis pour le Développement international) et il met à l’honneur l’approche « du marché total » impliquant l’engagement, la collaboration et le partenariat public-privé. De plus amples détails au sujet du lancement dans notre prochain « Cahier société ».

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.