Affaire marché Avaratra Antanimora : Rencontre entre Lalao Ravalomanana et les marchands ce jour

Jacaranda
Si les marchands ont demandé la réhabilitation de leur marché, ils pourraient le perdre un jour.

Le terrain sur lequel le marché d’Antanimora Nord appartiendrait à une personne privée selon le plan officiel d’aménagement en date du 12 décembre 2018.

C’est le flou dans le quartier d’Antanimora Nord, district d’Antananarivo Renivohitra. Les marchands soupçonnent que, le terrain sur lequel se situe leur marché a été vendu à un particulier. « Nous ne comprenons pas ce qui se passe. La situation d’immatriculation et de situation juridique en date du 8 mars 2019 établi sur réquisition envoyée auprès de la direction des domaines et de la propriété foncière, fait savoir que le terrain sur lequel nous exerçons nos activités appartient bel et bien à la Commune Urbaine d’Antananarivo. Alors qu’un plan officiel ayant servi rétablissement des bornes délivré en date du 12 décembre 2019 fait comprendre que le terrain se situe dans une propriété privée » a expliqué Nicolas Ralamboharisoa, président de l’Association des marchands d’Avaratra Antanimora FMAA. Avant de signifier que « la crainte gagne du terrain chez les marchands qui ont du mal à suivre la situation ». « Nous avons bénéficié de carte professionnelle suite au dernier recensement mené par la Commune Urbaine d’Antananarivo suivant la logique que nous n’occupons pas la route, les trottoirs et encore moins une propriété privée« , s’est indigné notre interlocuteur.

Pression. L’entretien avec Nicolas Ralamboharisoa a également permis de savoir qu’un « rétablissement des bornes a été initié par l’association FMAA en 2011″. « Cette initiative avait permis d’avoir un plan détaillé des limites de la propriété sur laquelle est situé le marché d’Avaratra Antanimora » a lancé le président de l’association des marchands. « Le fait que le terrain appartient à la commune urbaine d’Antananarivo a été une évidence, et le certificat d’immatriculation et de situation juridique du 8 mars 2019 continue de le confirmer« .  Ce que le particulier qui se dit être propriétaire du terrain infirmerait. Le président de l’association  FMAA de confesser : « le particulier qui se dit être propriétaire du terrain menace constamment les marchands d’expulsion et les enjoint de trouver un autre endroit pour y mener leurs activités« . Dans cette affaire, d’autres sources font savoir que « les problématiques liées au terrain sur lequel se situe le marché d’Avaratra Antanimora ne date pas d’hier« . « Le problème de savoir si le terrain appartient à la CUA ou à un particulier privé a déjà été un sujet d’actualité lorsque j’étais encore étudiant à ‘université il y a de cela une vingtaine d’années« , a lancé un habitant de la capitale qui suit de près le sujet. La situation étant floue, la rencontre entre des représentants de l’association FMAA et la mairesse d’Antananarivo Lalao Ravalomanana ce jour devrait y apporter plus de lumière. A suivre.

José Belalahy

Blueline Air Fiber

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Non mais c’est claire vendu Par lalao ravalomanana et elle vient faire la non au courant de ce qui se passe! Je dis cela vu que dernièrement il y a eu des terrains appartenant à l’Etat vendu et elle s’y Fère ! Venant d’elle on peut s’attendre à tout vu que c’est sa poche qui est plus important

  2. VENDU PAR QUI…????????? AU PROFIT DE QUI…??????
    QUI A ETABLI L’ACTE DE VENTE….????
    Encore une autre histoire de gros sous et de corruption et TOUJOURS CES EMPLOYES DE DOMAINE CORROPUS ET POURRIS… qui font ce qu’ils veulent comme ils veulent, quand ils veulent, et on laisse faire… IL FAUT NETTOYER A FOND CE SERVICE et les jeter en prison pour nettoyer le canal d’Isotry et d’Andavamamba

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.