Association internationale de la Sécurité sociale : Recherches de solutions administratives

Jacaranda
Photo de groupe des participants à l’atelier de l’Association internationale de la Sécurité sociale.

Depuis le 23 avril jusqu’à ce jour, l’atelier de l’académie de l’AISS (ou Association internationale de la Sécurité sociale) se tient au siège de la Caisse nationale de Prévoyance sociale (CNaPS) à Ampefiloha. 17 pays membres de l’AISS en Afrique occidentale ont participé à cet atelier.

80%.  En dépit de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (DUDH), 80% de la population de l’Afrique occidentale ne jouissent pas encore d’une sécurité sociale. Les plus touchés par cette lacune sont les travailleurs indépendants, le secteur informel, les producteurs et les travailleurs migrants. La mobilité au travail devient ainsi problématique quand il s’agit de protection sociale en Afrique de l’Ouest. C’est ainsi dans le but de trouver des solutions administratives pour remédier à ce manque que l’AISS a organisé cet atelier. Mme le Directeur général de la sécurité sociale au sein du Ministère de la Fonction Publique, Mme Joslina Tsaboto, Directeur général par intérim de la CNaPS, ainsi que M. Amed Bamba, officier de liaison de l’AISS en Afrique de l’Ouest, ont honoré l’ouverture de leur présence. M. Bamba a rappelé lors de l’atelier que : « L’AISS ou l’Association internationale de la Sécurité sociale est un système des Nations Unies en charge de la promotion de la sécurité sociale à travers le monde. L’objectif de l’atelier est d’apporter les solutions administratives permettant aux organisations de la sécurité sociale de mieux cerner les besoins de la population, et d’identifier les lois et les moyens pour une protection sociale effective. »

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.