Usage de faux diplômes : CODIS d’agents du MENETP la semaine prochaine

Jacaranda
L’assainissement de l’administration devrait toucher tous les départements ministériels et faire peur à beaucoup d’agents tricheurs.

Les constatations de faux diplômes continuent d’avoir lieu auprès des ministères. Et pour donner des résultats, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel semble être résolu à assainir son administration.

“Des dizaines d’agents du ministère de l’Education nationale vont faire l’objet d’un conseil de discipline la semaine prochaine pour des affaires de faux diplômes“. Ce sont là les propos d’une source auprès du ministère concerné pour faire état de la situation de l’assainissement de l’administration publique qui s’y opère actuellement. Notre source de noter : “Certaines personnes concernées par lesdites affaires ont été recrutées durant l’ancien pouvoir. Et d’autres l’ont été durant la période de transition“. Interrogé sur la question, un responsable – qui a préféré taire son nom – auprès du ministère en question explique : “ Les cas de constatation de faux diplômes ont toujours existé auprès de l’administration publique. Ce qui est différent actuellement, c’est que le ministère de l’Education a besoin d’avoir des résultats et les affaires de faux diplômes sont un des moyens trouvés pour ce faire“. Le responsable également de préciser que les cas constatés “concernent plus les agents des services territoriaux déconcentrés (STD)”. “Les faits remontent aux vagues de recrutement de masse. En principe, des filtres auraient dû  être mis en place depuis le début du processus. Mais cela n’a pas été le cas. Une brèche que les postulants ont profitée. On a constaté cela lors du renouvellement de contrat de ces agents “.

Penalty. La résiliation des contrats est la sanction en cas de constatation de faux diplômes. Une sanction devant être attribuée  aux agents du MEN suite au Conseil de discipline qui devrait avoir lieu la semaine prochaine selon le responsable auprès du MENETP. Ce dernier toutefois de noter : ” La procédure légale voudrait que l’affaire passe auprès du Conseil d’Etat mais qu’à cause des mainmises politiques, le ministère a décidé de prendre ses responsabilités“. Pour le moment, les faits constatés concernent le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et professionnel. Les cas de faux et usages de faux préoccupent toutefois tous les départements ministériels. Avec l’assainissement de l’administration publique – annoncée depuis le début du quinquennat du président de la  République, beaucoup d’agents vont être remerciés.

José Belalahy

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Celui-ci à était trop fréquent à l’époque ou Hery Rajao à gouvernerait ! Mais actuel c’est la chasse au faux diplôme et aucun pitié à cela!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.