Tagnamaro : Grogne des fonctionnaires

La portée positive de la décision politique Tagnamaro n’est pas à négliger.

Les tons commencent à hausser dans les rangs des agents de l’administration publique malgache.

Volontairement obligés. Ce qui définirait le sentiment des fonctionnaires face à l’initiative Tagnamaro lancé par le gouvernement depuis le mois de mars dernier. Une initiative qui voudrait « raviver l’esprit patriotique, le volontariat et la prise de responsabilité chez les malgaches » selon les explications émanant des responsables. Et qui est en soit, louable dans la mesure où chaque citoyen a le devoir de participer de façon active dans la vie de la nation de manière à changer la donne dans son pays. Ce que les malgaches acceptent tous lorsque l’on discute avec eux. Un bémol perturbe toutefois l’esprit positif de la chose. Les fonctionnaires sont « obligés » d’y consacrer un samedi par mois. Une absence étant passible de « demandes d’explications et de sanctions ». C’aurait été le cas – lors de l’édition de samedi dernier – de quelques agents qui auraient été surpris par un Secrétaire général dans une gargote lors de la pause. Les agents auraient été sanctionnés par le Secrétaire général en question. « Ils ont été contraints de transporter des matériels à Ambohimanga« , fait savoir une source.

Dualité. Le fait que l’initiative ait été fixée un samedi, rallonge également « le principe des 40 heures de travail par semaine des fonctionnaires ». Un principe qui n’est toutefois pas inscrit noir sur blanc dans la loi 2003-011 portant régime général des fonctionnaires. Ce dernier ne précise non plus ni les horaires de travail ni les dispositions relatives aux heures supplémentaires des fonctionnaires. Une faille qu’il conviendrait de combler et dont l’existence a causé des polémiques entre la décision politique du gouvernement et le principe des quarante heures par semaine. Face aux tons qui commencent à monter, des propositions de changement de jour du Tagnamaro émanent des agents eux-mêmes. « Etant donné que c’est obligatoire, pourquoi ne pas le faire un vendredi. Je pense que les concernés n’y verront pas d’inconvénients« , suggère un agent qui a préféré taire son nom par peur de représailles. Si le gouvernement continue de maintenir sa position, une chose attire toutefois l’attention. Le « Tagnamaro » rappelle étrangement – du moins dans la consonance – le « Asa tanamaro » initié par l’ancienne ministre Onitiana Realy…sauf que ladite initiative a été payée.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. ny asa fanatsarana sy fapandrosoana tsy mendrika sandaina vola ! normale ra tsy nandroso ilay asa tanamaro teo aloha satria ny fitiavana mivoatra makan am fanatsarana tsy tokony ho vidiana na terena fa vokatry ny fo

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.