Environnement : Sensibilisation des habitants d’Ilaka-Est à l’urgence du changement climatique

Jacaranda

Les habitants d’Ilaka-Est- commune rurale de l’Atsinanana (Région)- ont été informés sur les effets et sensibilisés sur la gravité du changement climatique. Ces actions ont été effectuées les 3 et 4 mai derniers, par les sortants de la promotion 2018 des « Young Leaders Fighting Climate Change », ou Jeunes leaders de la lutte contre le changement climatique (traduction libre) de la représentation de la fondation politique Friedrich Ebert Stiftung à Madagascar.

Rappel à l’urgence. Les habitants sont désormais mieux armés pour faire face au changement climatique et adapter leurs actions en conséquence, car le changement climatique -dorénavant une urgence évidente- est en grande partie, pour ne pas dire essentiellement, engendrée par l’Homme. Intégrant le Projet d’adaptation de la gestion des zones côtières au changement climatique (PAZC), les activités ont bénéficié de l’appui du Ministère de l’Environnement et du Développement durable. Mickaël Marc Rembary, sortant YLFCC 2018 d’expliquer : « Cette initiative des jeunes YLF_CCiens et YLF_ CCiennes constitue le chantre d’un rappel à l’urgence dans cette Commune du littoral Est, où les effets du changement climatique se font de plus en plus ressentir. Nous pouvons citer par exemple l’acidification de l’océan, la montée du niveau de la mer, la fréquence et l’intensité des cyclones, etc. »

Programme. Les élèves du Collège d’Enseignement général (CEG) d’Ilaka-Est ont été les premiers bénéficiaires de la campagne de sensibilisation. Parce que les enfants, les jeunes et les plus jeunes d’aujourd’hui « hériteront » de cette planète menacée, il est en effet pertinent de commencer par les informer et les responsabiliser face à ce qui les attend et ce qu’ils peuvent et/ou doivent faire pour inverser la tendance. Cette rencontre avec les élèves a été suivie d’un atelier d’initiation à la culture potagère, ainsi que d’une séance de partages avec les enseignants. La projection de documentaires sur les effets des Changements climatiques a clôturé la première journée. La seconde journée quant à elle été consacrée au reboisement collectif (incluant la participation massive des ménages et d’associations locales) et à l’agroforesterie, avec la mise en terre de plus de 2000 pieds de bois divers, tels que l’acacia, l’eucalyptus et des arbres fruitiers. L’aspect fédérateur du sport a été choisi pour le bouquet final du programme avec un match de foot « pour le Climat » opposant la sélection communale à une équipe locale.

Luz Razafimbelo

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.