Enseignement supérieur : La codification des diplômes pour bientôt

Jacaranda
Le débit de la connexion du réseau iRENALA a atteint le cap des 1 Giga octets grâce au partenariat du Telma et du ministère de l’Enseignement Supérieur.

Le débit de connexion du réseau iRENALA qui regroupe les six universités du pays et des instituts privés et publiques affiliées vient d’être boosté.

La lutte contre le faux et l’usage de faux auprès de l’Enseignement Supérieur va bientôt connaitre une avancée majeure. Ce, par l’intermédiaire de la « codification des diplômes ». Une perspective prochaine qui serait l’un des aboutissements de la mise à niveau de l’enseignement supérieur entrant dans le cadre de la digitalisation de l’enseignement. Une initiative qui va de paire avec la réduction de la facture numérique auprès des étudiants via la hausse du débit du réseau iRENALA. Une opération effectuée hier à Antaninarenina suite à la signature d’un accord de partenariat entre le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et le groupe Telma. « L’upgrade » du débit de la connexion iRENALA est – d’un côté – une façon pour les deux parties de « répondre aux besoins actuels du système LMD ». Mais surtout « une opportunité de renforcer le système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique malgache de façon à être en phase avec les normes internationales« . Ainsi, à titre d’information, le débit de la connexion est allé de 20 Mo à trois fois plus de la capacité, soit, environ 150 Mo durant la journée d’hier pour le campus d’Ankatso. Un transfert de débit qui s’est fait ressentir auprès des publics cibles – les étudiants et le corps professoral – en termes de conductivités et de fluidités des recherches.

Lacunes. Inauguré à l’année 2012, le réseau iRENALA permet un inter connectivité des universités et instituts du pays. Un outil de « mutualisation des services tels que la gestion des scolarités, la gestion des bourses d’études ou encore la proposition de ressources ». A ce titre, « nous disposons d’environ 22 000 ressources telles que les Travaux dirigés, les travaux pratiques grâce à une collaboration entre le réseau iRENALA et des universités numériques thématiques français » selon Lala Andriamampianina, président du réseau iRENALA. Une opportunité méconnue des étudiants malgaches d’après toujours les explications de ce dernier qui pointe du doigt « une ruée desdits étudiants vers les réseaux sociaux et moteurs de recherche comme Google ou Yahoo« . « Les étudiants malgaches ignorent complètement les avantages qu’ils peuvent tirer de l’existence du réseau iRENALA. Outre les ressources existantes, le réseau leur permet une ouverture au monde grâce à l’inter connectivité » a avancé le président de l’iRENALA. S’offrant aux étudiants et au corps professoral malgaches, l’existence du réseau iRENALA pourrait permettre de faciliter le développement du pays. Encore faudrait-il que les malgaches sachent comment bien l’exploiter.

José Belalahy

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.