Mois de la Protection sociale : Association des projets gouvernementaux de protection sociale aux activités Tagnamaro de mai 2019

Jacaranda
« Carton plein » pour la conférence-débat sur la protection sociale à l’Université d’Antananarivo (« Amphi DEGS ») hier.

Durant ce mois de mai, Madagascar célèbre le mois de la protection sociale. Pour renforcer la mobilisation du grand nombre en faveur de ce levier du développement socio-économique et l’effectivité de sa mise en œuvre à Madagascar, les projets gouvernementaux de protection sociale ont été associés avec les activités du programme Tagnamaro mai 2019.

Ainsi, ce 15 mai 2019, Journée internationale de la Famille, les actions débutent déjà, dans la capitale et dans les régions (15). Pour Antananarivo, les familles démunies d’Isotry sont privilégiées. Tout ou partie des activités prévues pour le Tagnamaro ont ainsi été démarrées ce jour, à savoir : la réhabilitation de l’Ecole primaire publique d’Anatihazo Isotry, la sensibilisation de l’éducation des enfants, le suivi sanitaire mères et enfants, la promotion des droits fondamentaux, la promotion des activités génératrices de revenus (AGR). Coordonné par le Ministère de la Protection sociale, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF) et avec le partenariat stratégique du Ministère de la Culture et de la Communication, et le partenariat d’autres acteurs tels que le Fonds d’Intervention pour le Développement (Agence d’exécution), l’Office national de Nutrition, l’ONG Care international, le Catholic Relief Services (CRS), le Secteur privé et l’Université d’Antananarivo. Conformément à l’esprit Tagnamaro, l’appel à la mobilisation et la participation citoyenne est lancé. Dans la foulée, une conférence- débat et un partage d’expériences et de bonne pratique sur la protection sociale ont été organisés hier à l’Université d’Antananarivo, pour sensibiliser et inclure les jeunes intellectuels dans le processus de « démocratisation » et promotion de la protection sociale.

Agir ensemble. Pour la célébration de ce mois de la protection sociale, l’objectif est de mener à une mobilisation et un à appel massif à l’action. Comme l’indique clairement la devise : « Agissons ensemble pour offrir une protection sociale pour tous ». D’un point de vue socio-économique en effet, des études et expertises internationales et nationales ont montré que la protection sociale non contributive- se manifestant notamment par des filets sociaux de sécurité- représente un moyen efficace et pérenne de sortir de l’extrême pauvreté et de tendre progressivement vers une croissance socio-économique durable et un développement humain. Un constat valable au niveau global, que ce soit en Amérique latine, en Afrique subsaharienne, au Maghreb, dans l’Océan indien, etc., en dépit toutefois de variations sensibles. Pour en revenir au cas national, le MPPSPF et ses partenaires techniques et financiers estiment que la protection sociale- grâce à sa transversalité- peut sortir les 52,7% de Malgaches enlisés dans l’extrême pauvreté. Depuis 2016, 5% des concernés ont déjà pu sortir de l’extrême pauvreté. Actuellement, l’objectif est de sortir 15% de plus de 2019 à 2023, mais le budget nécessaire est estimé à 443 millions de dollars, alors que le financement national est, pour l’instant, insuffisant (2 à 5%) du montant fourni. Pour information, les principaux bailleurs du projet gouvernemental de filets sociaux de sécurité sont la Banque mondiale et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). D’autres activités sont prévues pour célébrer ce mois de la Protection sociale, nous en parlerons.

Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.