Hypertension artérielle : Près de 40% des adultes malgaches concernés 

Jacaranda
Contrôler régulièrement sa pression artérielle est une démarche nécessaire que tout individu devrait entreprendre auprès des personnels de santé. Photo d’archives.

L’hypertension artérielle est en constante augmentation à Madagascar, ces dernières années, au regard des cas diagnostiqués dans les formations sanitaires. Dans le monde, plus d’un milliard de personnes souffrent d’hypertension artérielle, dont près de 60% dans les pays en développement et de 40% dans les pays riches. 

Véritable problème de santé publique mondiale, l’hypertension artérielle touche de près la population de Madagascar et d’ailleurs. Dans la Grande Ile, près de 40% des adultes en souffrent, selon les données datant d’il y a cinq ans. En effet, la prévalence de l’hypertension artérielle chez les adultes de 25 ans et plus à Madagascar est de 40,6% chez l’homme et 37,5% chez la femme, en 2014. Le nombre de cas vus dans les centres de santé de base et les centres hospitaliers sont passés de 148.678 en 2009, à 186631 cas en 2012, selon les chiffres visibles dans les annuaires statistiques de 2009, 2010, 2011 et 2012 du service des statistiques sanitaires au sein du ministère de la Santé publique.

AVC et infarctus. Selon toujours les données du même service des statistiques sanitaires, l’hypertension artérielle constitue la deuxième cause des pathologies médicales les plus fréquentes (6,4% des consultations externes) au niveau des centres hospitaliers de référence, avec une létalité de 5,5%. De nombreux autres malades sont, par ailleurs, non diagnostiqués et de ce fait, ne sont pas pris en charge, les exposant à des risques réels d’accident vasculaire cérébral (AVC), d’attaques cardiaques ou encore des dommages sur des organes vitaux comme le cœur, le cerveau ou les reins. Autant de complications graves qui peuvent être évitées avec une prise en charge adéquate et continue.

Graves complications. Les facteurs de risque de l’hypertension artérielle sont principalement l’âge et le sexe, le stress et les émotions, l’obésité, les habitudes alimentaires, le tabagisme, la sédentarité, etc.  La journée mondiale contre l’hypertension artérielle, célébrée ce jour, 17 mai, est une occasion d’informer et de sensibiliser le public sur l’hypertension, la gravité de ses complications, les risques et les moyens de prise en charge de l’hypertension, ainsi que sur les possibilités de dépistage et de prévention afin d’éviter, dans la mesure du possible, de développer cette pathologie cardiovasculaire.

Rappelons que la date du 17 mai a été décrétée journée mondiale de l’hypertension artérielle, par la Ligue mondiale contre l’hypertension en 2005.

Hanitra R.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. C’est normal !
    Et cela va s’empirer si on continue à imposer aux gens le sel iodé et fluoré.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.