Université d’Antananarivo : Investiture du Pr Mamy Raoul Ravelomanana


L’investiture du nouveau président de l’Université d’Antananarivo s’est déroulée à l’esplanade Ankatso.

Hier était une journée à marquer d’une pierre blanche pour l’Université d’Antananarivo. Outre l’investiture du nouveau président, en la personne du Pr Mamy Raoul Ravelomanana, l’installation des doyens de facultés et des directeurs d’écoles était également au menu. Honorée par la présence du président de la Haute Cour Constitutionnelle, le président du Sénat, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les corps diplomatiques, des représentants des organisations internationales, des partenaires de développement, des représentants du secteur privé, des enseignants et des représentants des étudiants, la cérémonie a permis de connaitre les grandes lignes du programme du nouveau numéro Un de l’Université d’Ankatso. Entre autres, la mise en place de la bonne gouvernance et de la culture de recevabilité via l’instauration de la transparence dans la gestion, dans l’attribution des diplômes ou encore dans le recrutement du personnel. Outre la construction et la rénovation d’infrastructures, le Pr Mamy Raoul Ravelomanana ambitionne également de valoriser les recherches. « Si l’éducation de base est le fondement de la lutte contre la pauvreté, l’enseignement supérieur est le levier de la compétitivité d’une Nation. Quand on parle de compétitivité, cela veut dire qu’on ne fait pas de quartier, et qu’il s’agit d’une lutte sans merci. Tel est le monde dont les entreprises vivent aujourd’hui « , a-t-il noté pour appuyer ses grandes lignes.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. on sais bien le problème mené par l’Université d’Antananarivo qui se montre à chaque année,donc je crois que ce nouveaux gérant arrivera a collaboré avec son entourage surtout en ce qui concernent son travaille qui devrait avoir vraiment de la transparence donc on peut espéré de suit avec son capacité et son relation avec l’Etat car le gouvernement joue aussi une grand rôle de majorité envers cet établissement

  2. Nous demandons maintenant à ce que l’Agrégé des Sciences Économiques se penche sur la manière pratique de réévaluer l’Ariary afin de sortir le pays du chaos, sans suivre la théorie de la Banque Mondiale laquelle n’a jamais fait ses preuves ( sauf de développer le sous-développement ).
    Pour le bien des industries et de toute l’Économie nationale.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.