Célébration nationale de la Journée mondiale de la Biodiversité : Rendez-vous ce jour à Ambatobe

Le thème de cette célébration nationale de la Journée internationale de la Biodiversité souhaite nous faire réfléchir sur des modes de vie et d’alimentation durables et diététiques.

La célébration nationale de la Journée mondiale de la Biodiversité se tient ce jour à  partir de 9h jusqu’à midi, à Ambatobe dans l’enceinte du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MED) et du projet PAGE de la Coopération allemande (GIZ).

Le thème retenu cette année est : « Notre biodiversité, notre alimentation, notre santé ». Les diverses activités organisées tourneront ainsi autour de ce thème. Toutefois, des séances d’information et de sensibilisation sur ce qu’est le « mode de vie durable » figurent aussi au menu. La préservation et la valorisation de la biodiversité sont en effet étroitement liées à la notion de durabilité, désormais incontournable face à la raréfaction des ressources naturelles et des menaces d’extinction omniprésentes et les effets du changement climatique pesant de tout leur poids. Par ailleurs, sera également abordée durant ces trois heures, la présentation de la Convention sur la Biodiversité Biologique (CBD) que Madagascar a ratifié et son application au contexte malgache. Il y aura aussi les animations et stands usuels à des fins ludiques, informatifs, persuasifs et incitatifs. Beaucoup de partenaires techniques et financiers ont contribué à la réussite de cet évènement organisé par le MEDD, pour ne citer que la GIZ, le Missouri Botanical Garden et l’ONU Environnement.

Diversité biologique et santé. Dans son discours lors de la journée internationale de la Biodiversité biologique, le 22 mai dernier, le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres a bien expliqué les liens existants entre la santé humaine et la biodiversité biologique : « Qu’il s’agisse des espèces ou des écosystèmes, la diversité biologique est indispensable à la santé et au bien-être de l’espèce humaine. Pour assurer la qualité de l’eau que nous buvons, de la nourriture que nous mangeons et de l’air que nous respirons, nous devons maintenir la nature en bonne santé. Nous avons besoin d’écosystèmes sains pour atteindre les objectifs de développement durable et faire face aux changements climatiques ; en effet, s’ils sont en bonne santé, les écosystèmes peuvent compenser à hauteur de 37 % la hausse de la température mondiale ».

Luz Razafimbelo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.