SOCIO….SCOPIE

Embouteillages monstres. Hier, les Tananariviens ont eu littéralement droit à ce que nous appelons « embouteillages monstres » aux quatre coins de la ville. Les usagers ont pris leur mal en patience-et le mot est faible- notamment dans les zones usuellement embouteillées comme aux 67ha, Anosizato, Itaosy, Ampitatafika, Anosivavaka Route du Pape, Ankorondrano, Alarobia, Ivandry, Analakely, Soarano, Antanimena, Petite vitesse, ou encore le tronçon très agréable Andraharo-Ankazomanga où c’était limité à 500 m par heure. Beaucoup espèrent que des projets d’urbanisme mieux pensés et mieux réalisés contribueront à mettre fin aux embouteillages qui en plus de polluer l’air- donc de tuer- altèrent la qualité de vie et l’environnement. En effet, la pollution atmosphérique tue (7.000.000 de décès par an selon l’Organisation mondiale de la Santé OMS/WHO) et malheureusement, le taux de pollution atmosphérique sur Tanà fait partie des plus élevés au monde. Quels monstres ces embouteillages !

Luz Razafimbelo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.