Santé maternelle : Des matrones formées par l’association SOA

Jacaranda

Vendredi dernier, au siège de la Star à Andraharo, la société a fait un don de 197 stéthoscopes de Pinard à l’association SOA, ou le Sourire d’Onja, dans le cadre de son projet de formation de matrones dans la région Vakinankaratra.

A Madagascar, la mortalité néonatale et maternelle demeure un vrai problème de santé publique. Selon les statistiques nationales, le taux de mortalité néonatale est de 26 pour 1 000 naissances vivantes, et le taux de mortalité maternelle est de 478 pour 100 000 naissances vivantes. Accoucher reste un défi pour des millions de femmes à Madagascar. Dans les campagnes reculées, les infrastructures routières empêchent souvent les femmes de suivre les consultations prénatales nécessaires pour leurs grossesses. De par cet éloignement, elles choisissent souvent d’accoucher en présence d’une matrone, une femme du village qui peut être là à tout moment. « Parfois, le premier centre de santé se trouve à 5 km du village, alors que quand le travail commence, la femme enceinte ne peut marcher », raconte Madame Nivo, une matrone en formation, consciente des difficultés auxquelles les femmes font face pour donner la vie. Voilà donc une des raisons qui poussent les femmes enceintes à accoucher avec une matrone. En cas de complication, les matrones ramènent les femmes en plein travail au CSB le plus proche. « On demande alors au ‘fokonolona’ d’aider, on fabrique un ‘filanzane’, et 4 hommes la transportent jusqu’au centre de santé” raconte-t-elle.

Formation de matrones. C’est face à ce constat que l’association SOA – qui œuvre à Madagascar depuis 2013, principalement dans la prise en charge des enfants handicapés cérébraux à Madagascar – forme notamment des sages-femmes et des matrones sur les techniques de base pour l’accouchement. En 2018, 105 matrones et 120 sages-femmes ont été formées, dans la région de Vakinankaratra ; 197 stéthoscopes de Pinard et 44 insufflateurs de réanimation et 130 kg de vêtements de bébé ont été remis. Cette formation en faveur des matrones est importante car celles-ci n’ont souvent aucune qualification médicale, et peu de connaissances médicales pour accoucher. Cette formation est donc essentielle pour sauver des vies.

Anjara Rasoanaivo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.