Développement : Quel modèle approprié pour le Grand Sud ?

Jacaranda
Le Grand Sud dispose de potentialités de développement qu’il serait temps d’exploiter à bon escient.

Une réunion prévue se tenir bientôt dans l’Androy devrait accoucher de projets de développement permettant à cette partie du pays de se hisser haut.

 Récurrente. Un mot utilisé par les divers acteurs pour résumer le mieux la situation de la crise humanitaire dans le Grand Sud de Madagascar. Divers facteurs expliquent les faits. Entre autres, l’incapacité pour la population d’avoir accès à l’eau potable, la malnutrition chronique et aigüe, l’enclavement des régions situées dans cette partie de la Grande Île ou encore l’insuffisance d’infrastructures permettant à la population de s’épanouir. Une situation qui devrait bientôt être de l’histoire ancienne si l’on se réfère aux dires d’Andry Rajoelina, Président de la République de Madagascar. « L’objectif de la réunion qui devrait réunir tous les acteurs est de mettre en œuvre des projets de développement efficients et efficaces pour le Grand Sud de Madagascar. Ce pour que la population ne soit plus une charge pour le pays, qu’elle ne va plus dépendre des aides humanitaires et qu’elle soit une participante à part entière dans le processus de développement » a lancé Andry Rajoelina lors

de l’inauguration du projet de renforcement et d’extension du pipeline de transport d’eau potable dans la région Androy samedi dernier. Lesdits projets devraient ainsi permettre un décollage de la région en question par la création d’emploi, l’entrepreneuriat mais également par l’exploitation adéquate et efficiente des potentialités économiques existantes.

Manquements. Si l’ambition est de faire de cette partie du pays un levier de développement, force est toutefois de constater que le Grand Sud du pays est étiqueté de « cimetière de projets ». Une qualification qui tire son origine du fait que malgré tous les projets de développement lancé depuis X temps, la situation n’évolue pas. Les objectifs ne sont pas atteints. Des explications émanent de la part de la population locale concernant la situation. « Les objectifs des projets de développement sont en soit louables. Toutefois, ils n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs parce que divers facteurs ne sont pas pris en compte par les porteurs. Entre autres, la capacité pour la population locale à s’approprier un projet » lance Domoina Prisca Rasamson, entrepreneure de la région Anosy. Les potentialités de développement sont pourtant là si l’on ne parle que de la richesse des sols (mines, agriculture et élevage). D’autres franges de la population avancent l’intérêt que représente la situation actuelle pour certains acteurs. Un intérêt particulier qui prive des milliers de Malgaches de beaucoup de droits et d’être traité comme leurs semblables. L’annonce par le président de la République de l’éventualité de la réunion qui devrait se tenir dans l’Androy soulève des questions sur le concret de la chose. Aux vus de tous les projets initiés, quels seraient la différence de ceux que comptent mettre en place les acteurs qui vont se réunir ? Quelles seraient les priorités des priorités pour un réel développement de la région ? Comment vont-être mis en œuvre lesdits projets et pour combien de temps ?

José Belalahy

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Il fut un temps où, dans le cadre de mon travail, j’ai sillonné toute l’Ile en voiture.
    Le premier problème dans le Sud : les routes. N’en déplaise à certains qui estiment que l’on ne peut pas manger les routes. Mais sans routes, on ne peut pas manger non plus !
    Ensuite, il y a le problème de l’eau. En toute honnêteté, je pense qu’avec les fonds injectés par les japonais depuis des années, on aurait pu vraiment construire des puits, châteaux d’eau et pipelines depuis le Mandrare et le Fiherenana pour alimenter tout le Sud en eau.
    Avec de l’eau, la population pourra enfin vivre et travailler comme il faut. Et les projets viendront ensuite s’implanter automatiquement dans la Région car ils deviennent viables.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.