Scolarisation dans le sud : Des enfants de 6 à 12 ans scolarisés grâce au TMDH

Jacaranda

Le programme de transfert monétaire pour le développement humain (TMDH) du Ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme encourage la scolarisation des enfants dans les régions Anôsy et Androy. Selon Rakotojaona Irene, Directeur général du Ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme, « le programme Fiavota a été lancé pour aider la population du sud pendant la grande sécheresse qui a touché cette partie du pays en 2016, mais maintenant que la situation s’est un peu stabilisée, on a décidé de le remplacer par le TMDH, un programme similaire mais où l’aide financière est soumise à quelques conditions ; notamment la scolarisation des enfants, la propreté des enfants ou encore le suivi sanitaire de ces derniers ». Il s’agit donc d’une manière d’inciter les parents à envoyer leurs enfants à l’école tout en les aidant financièrement à faire face aux aléas de la vie.

Un pari gagnant. Le ministère a réussi son coup puisqu’effectivement, les habitants de ces communes reculées du sud envoient leurs enfants à l’école. En effet, si dans le cadre du Fiavota, chaque foyer recevait 30000 ariary par mois, il peut obtenir 10000 ariary supplémentaires pour chaque enfant  de 6 à 12 ans scolarisé avec le TMDH.

La sensibilisation continue. Toutefois, même si le TMDH est parvenu à obtenir des résultats positifs, les actions de sensibilisation continuent car une grande partie des parents interrogés ont déclaré avoir d’autres enfants qui ne sont pas encore scolarisés. Néanmoins, il faut applaudir l’effort du ministère et ses différents partenaires pour avoir trouvé l’idée qui a permis à ses enfants de fréquenter l’école. Un enfant sur cinq à l’école, c’est déjà un pas en avant quand on sait qu’auparavant, aucun d’eux ne fréquentait l’école.

Anja RANDRIAMAHEFA

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Très belle initiative à poursuivre et à pérenniser en faveur des enfants de ces communes reculées de cette partie sud de l’île.

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.