Compassion Madagascar : Au chevet des enfants malades des hôpitaux publics

Les familles bénéficiaires venues assister à la signature de convention.

La santé est certainement la plus grande des richesses. Avoir son enfant malade et/ou hospitalisé est une épreuve éprouvante, aussi bien physiquement que financièrement. Et pour la plupart des familles malgaches précaires, trouver l’argent nécessaire pour le traitement et les médicaments est une difficulté de plus. C’est en constatant cela que l’association Compassion Madagascar s’est donnée comme mission d’aider ces familles fragilisées financièrement par les coûts des médicaments. Cette association qui regroupe des bénévoles a vu le jour en 2010. Elle a apporté son aide à plus d’un millier d’enfants, dans les plus grands  hôpitaux publics du pays, notamment à l’hôpital des enfants à Tsaralalàna, Ambohimiandra, mais aussi à  l’ hôpital JRA, Befelatanana, et à l’hôpital de Toamasina. Elle traite près de 25 enfants par mois et subvient ainsi aux besoins en médicaments, en lait infantile, mais aussi à des dépenses liées aux soins telles que les échographies, radiographies… qui sont fortement coûteuses à Madagascar. En 2018, la Star a appuyé l’association en la dotant de packs d’Eau Vive en faveur des patients, ainsi qu’à travers un budget de 5 millions d’ariary par mois, toujours pour pallier les besoins des bénéficiaires. Cette année, elle a poursuivi  cet appui. La signature de la convention s’est tenue hier, au siège de la Star à Andraharo. Un geste qui va permettre à Compassion Madagascar de continuer à rester au chevet de ces enfants malades, issus de familles défavorisées.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Bonjour
    Nous sommes une ONG qui oeuvre pour les enfants en tres grande détresse, noud travaillons dans la commune d Ambatolampy Tsimahafotsy district d Ambovidratrimo.
    Nous recevons souvent de demande d aide à la santé et aj lait maternisé venant des familles necessiteuses qui sont endehors de notre commune.
    Est ce que nous pourrons les orienter vers vous?
    Bien cordialement
    Mme Tiana

Poster un commentaire