Sécheresse à Androy : Facteur d’émigration des habitants

Jacaranda

Quand la situation dans un lieu donné n’est pas favorable à la vie, la population locale cherche souvent un autre endroit plus accueillant où elle pourrait s’épanouir pleinement. C’est le cas des habitants d’Androy, région victime à maintes reprises de sécheresse. « Les personnes originaires d’Androy qui émigrent vers les autres régions de Madagascar ne sont pas de mauvaises personnes,  elles sont juste à la recherche d’un endroit où s’établir et vivre décemment comme tous les Malgaches. Comme la sécheresse et la famine frappent trop souvent la région d’Androy, il est particulièrement difficile d’y vivre » a expliqué le chef de région Androy Tsilavondahy Jacob. Toujours d’après les explications de ce dernier, certains d’entre eux ne sont même pas en possession d’un certificat de changement de résidence, puisqu’ils quittent leurs lieux d’habitation illégalement et en cachette.

Se donner les moyens. A la recherche d’un futur plus digne d’eux, « les gens d’Androy vont jusqu’à tout vendre ; terrain, maison, meubles ; pour pouvoir payer les frais de transport qui les mèneront ailleurs. Ce sont des personnes prêtes à se battre et à se relever pour réussir ! » selon les déclarations du chef de région. D’ailleurs, ont-ils le choix ? Si l’on veut continuer à vivre, il faut se donner les moyens malgré les situations.

L’Androy de demain. Toutefois, l’Etat malgache par le biais du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme et du BNGRC, la Banque mondiale, l’UNICEF, FID (fonds d’intervention pour le développement), l’ONN (Office national de nutrition), le Programme Alimentaire Mondial et bien d’autres organisations encore penchent sur la question du comment sortir efficacement la partie sud de Madagascar de la sécheresse. Pour l’instant, il y a déjà les programmes Fiavota et Toseke Vonjy Aina qui aident la population locale. Mais ces aides, comme toutes les subventions s’arrêteront un jour ou l’autre. C’est pour cette raison que les responsables ont mis en place des mesures d’accompagnement pour le programme Fiavota (diverses actions de sensibilisation, des petites caisses d’épargne ou encore la réalisation de projets agricoles).

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Ny rano mikoriana sy ny fahaizana mampiasa azy no FOTOPAHAVELOMANA ,raha tsy misy na maloto na VOALOTO ny RANO eo zmin’ny FARITRA iray dia mazava fz tsy misy FIAINANA ho VANONA.
    Midadasika ny faritra tsy misy RENIRANO ao amin’ny tapany atsimo malagasy,ary ao anatin’izany ANDROY.
    Efa maro ny resaka nataon’ny FITONDRANA mikasika ny MAINTANY ao ATSIMO fa TSY ANDROY irery kanrfa TSY HITA IZAY VOKATRA TSARA AZO.
    NY tena MAHASANGANEHANA anefa dia MARO IREO MPAMPIANATRA lazaina fa MPIKAROKA MANAMPAHAIZANA ao amin’ny UNIVERSITES eto Madagasikara sy niofana tany ivelana,SAINGY rfa mba nisy KAROKA nomen’izy ireo ve Natao andrana,Na NAMPIHARINANA hoentina amin’ity TSY FIDIANDRANO ATY ANDROY sy ny YAHAK’AZY?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.