Humanitaire : Soutien princier pour le père Pedro Opeka

Jacaranda

Relayés par la presse internationale, les échos du dîner caritatif organisé récemment par la princesse Ira Fürstenberg au profit entre autres, des œuvres du père Pedro à Madagascar, ne sont pas passés inaperçus.

 D’un côté, une princesse, ancienne actrice et depuis une vingtaine d’années, collectionneuse d’arts et créatrice d’objets de décoration en cristal de roche et en porphyre. De l’autre, un prêtre lazariste, célèbre pour avoir fondé à Madagascar le centre humanitaire devenu association Akamasoa où il est au chevet des plus pauvres depuis plusieurs décennies. Il s’agit de la princesse Ira de Fürstenberg et bien sûr, du père Pedro Opeka. Ces deux personnalités se sont croisées il y a quelques mois lors d’un dîner, pour donner naissance à un lien particulier, car la princesse a immédiatement proposé de soutenir les œuvres humanitaires du père Pedro. Tout récemment, la princesse a organisé un dîner caritatif en son honneur, et au cours duquel elle a exposé 65 objets de sa création, faits de cristal de roche de Madagascar, en vue d’une vente aux enchères à ses amis de la haute société. Ce, afin de soutenir l’APPO (Aide au père Pedro Opeka) à Madagascar.

 Invités. C’était donc dans un hôtel de luxe monégasque, « Métropole » à Monte Carlo, que la princesse a reçu ses invités. Parmi ses hôtes de marque, le prince Albert II de Monaco et le président de la Slovénie, Borut Pahor, en tant qu’invités d’honneur et parrains. Si le président slovène est une figure incontournable, le père Pedro ayant des origines slovènes, bien que de nationalité argentine, le prince Albert de Monaco et les Grimaldi, quant à eux, sont des amis de longue date de la princesse Ira de Fürstenberg et du père Pedro. Le Prince Albert II et l’une de ses sœurs ont déjà foulé le sol malgache dans le cadre de leur soutien aux œuvres du prêtre. Des écoles et d’autres infrastructures d’Akamasoa portent le nom du Prince Albert II, du Prince Rainier III, et des Grimaldi.

Ce dîner dans le cercle de la « jet set » et de la haute société a eu lieu lors d’un voyage de plusieurs semaines du père Pedro en Europe dernièrement. L’occasion pour ce prêtre très célèbre à Madagascar, de lever des fonds pour ses actions, apprend-on. Le dîner à Monaco était également le moment pour lui d’expliquer aux invités prestigieux de la princesse la raison d’être de son combat à Madagascar : éduquer et donner la possibilité d’avoir un toit et un travail aux pauvres dont la survie dépendait auparavant de la décharge d’Andralanitra à Antananarivo. Une partie de la vente des créations de la princesse Ira de Fürstenberg est ainsi destinée à soutenir ses actions.

 Objets de luxe. Parmi les objets uniques créés par la princesse, vendus lors de ce dîner caritatif, figurent des objets animaliers en cristal de roche de Madagascar (lions, cygnes, éléphants…) et d’autres objets de luxe. Les acquéreurs ne se sont pas fait prier pour sortir leur chéquier. Parmi eux, bien entendu le prince Albert qui s’offrit 24 verres en cristal de roche cerclés d’or. On citera également le cheikh Hamad ben Abdallah Al Thani, qui a flashé sur deux éléphants ; la décoratrice libanaise Chahrazad Rizk, également propriétaire de galeries d’arts s’offrit quant à elle, une boîte en lapis-lazuli, tandis que  Paula Cussi, grande collectionneuse d’arts, n’a pas pu résister à une sculpture en porphyre rouge.

Ses créations, la princesse Ira Fürstenberg en est fière pour les avoir vues prendre les chemins des palais d’Etat de différents pays,  ou encore enrichir des collections privées de richissimes hommes ou femmes d’affaires, familles royales, ou collectionneurs célèbres. Certains d’entre elles, créées à partir de matières premières venues de Madagascar, ont (re)trouvé des liens avec la Grande lle en servant les causes du père Pedro.  

Hanitra R.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.