Budget 2019 de l’éducation nationale : Moins de 15 % du budget total

Jacaranda

L’Unicef vient de publier l’analyse du budget de l’éducation nationale à Madagascar de 2014 à 2019. Les premiers points frappants lors de la lecture dudit document sont le recul observé au fil des années sur le taux d’achèvement scolaire et la chute du budget de l’éducation nationale en pourcentage par rapport au budget total. D’emblée, l’analyse nous affiche un résultat surprenant concernant la performance du secteur de l’éducation; un recul de six points pour le taux d’achèvement scolaire de 2009 à 2016. De leur côté, les élèves ont un niveau de connaissances plus bas qu’en 1998. Le pourcentage d’élèves ayant les compétences minimales en 5ème année du primaire ne cesse par exemple de chuter depuis 1988.  Mais ce n’est pas tout, la première section du document dit aussi que Madagascar présente le plus faible montant de dépenses d’éducation par élève en Afrique. Au cours de l’année 2015, le pays occupait la dernière position derrière le Burundi et l’Ouganda.

L’évolution du budget de l’éducation nationale. Le budget du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique et professionnel pour cette année 2019 est de 1.193 milliards d’Ariary, un budget qui a connu une augmentation mais qui toutefois est en baisse en pourcentage du budget total. En effet, s’il représentait 22% du budget total en 2005, il est passé à 15% en 2018 et cette chute continue cette année en passant sous la barre des 15%. Toujours selon le document, le budget de chaque programme est insuffisant au regard des prévisions du PSE, ce qui amène à s’interroger sur les résultats qui pourront être atteints, notamment pour le préscolaire qui est déterminant pour le développement de l’enfant.

Evolution du coût d’alphabétisation. En parcourant le document d’analyse du budget de l’éducation nationale publié par l’Unicef, on découvre diverses informations intrigantes. Concernant le coût d’alphabétisation entre 2016 et 2017 par exemple, on note une forte augmentation dans la section 7 dudit document ; il a fallu dépenser 7,6 fois plus pour alphabétiser une personne entre ces deux années. En effet, d’après les chiffres fournis : 1.199.000.000 Ariary était le coût d’alphabétisation en 2016, un montant qui a permis d’atteindre 32.900 personnes, pour  6.622.504.000 Ariary l’année suivante en n’atteignant que 23.625 personnes. Encore, entre 2016 et 2017, le budget pour alphabétiser une personne est passé de 36 444 Ariary à 280 318 Ariary. Si ces données sont étonnantes, le document mentionne qu’ « une explication technique devrait être fournie à cette augmentation et la transparence devrait être appliquée sur le coût d’alphabétisation pour les années suivantes». Enfin, cette analyse stipule aussi que la pratique systématique de la loi de finances rectificative perturbe la planification et l’exécution du budget.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA (Source : Unicef)

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Ces chiffres,même s’ils sont biaisés, parlent tout seuls : Madagascar a fait le choix du non-développement !!!,
    Et donc, tous les grands discours et autres prestations des politiques ne sont que bavardages et agitations destinés à faire illusion. Dommage !!!

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.