Insécurité à Antananarivo : Inquiétude de la population

Jacaranda

La question qui se pose est : existe-t-il encore des endroits où l’on ne risque pas de croiser des malfaiteurs ou des voleurs à la tire à Antananarivo. Le verdict est sans appel ; aucune des personnes qu’on a interrogées, d’Ambatomainty à Ampitatafika, n’a osé affirmer le contraire, Antananarivo est infesté de bandits de tous genres qui squattent les moindres recoins de la capitale. « Actuellement, la sagesse est de ne pas sortir la nuit. Même pour acheter du pain à l’épicerie qui se trouve à deux pas de la maison, on n’est pas à l’abri d’une attaque ! » selon Rindra, un habitant d’Anjanahary. En effet, la situation ne cesse de s’empirer dans la capitale, qu’on soit en voiture, à moto ou encore à pieds, les malfaiteurs ne sont jamais très loin. De plus, les « mpanendaka » agissent désormais en plein jour, le mal n’attend donc plus le coucher du soleil.

Un phénomène qui ne cesse de gagner du terrain. « Dans les années 90, on savait se défendre à Ampefiloha, les habitants faisaient peur aux brigands. Mais ces derniers temps, on remarque quelques malfaiteurs qui traînent dans nos ruelles », a déclaré Rija. En effet, il suffit de lire les publications des internautes sur Facebook pour comprendre que, l’insécurité ne cesse de gagner du terrain dans la ville des mille. Presque chaque semaine, on peut y lire des plaintes des personnes victimes de vol à la tire à Faravohitra, Ankadivato, 67 ha et bien d’autres fokontany encore. Il est donc tout  à fait normal que la population s’inquiète, après tout, est-ce que tout le monde n’a pas droit à la sécurité dans cette société ?

Anja RANDRIAMAHEFA

Blueline Air Fiber

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Marina dia marina ny voalazan’i Rolland E. ny hanampiko azy dia hoe : Saika isam-pianakaviana anie dia misy
    iray na roa ao an-trano manao ilay asa ratsy e ! ireny koa matetika no mitondra mofo kely ho an’ny tokantrano
    ka sarotra be ny hanoro sy hivarotra havana.
    Ny fanafodiny, efa naverimberinay hatrany fa tsy maintsy atao vain-dohan-draharaha ny famoronana sy fam-
    piofanana ASA ho an’ny rehetra ,indrindra ireo tanora vao hanorina ny ho aviny.
    Tokony ajanona daholo ny fandaniana rehetra fa PRIORITE ABSOLUE ny fanorenana ASA ho an’ny tsirairay.
    Ny faharoa tena lehibe sady mifandraika amin’izay voalaza dia ny famerenana ny harena rehetra nangonin’
    ireo mpanodikodim-bola any amin’ny PARADIS FISCAUX, fanagejana ny volam-bahoaka nahodina na amin’ny
    lafiny inona na lafiny inona.
    Ary ny hisin’ny filaminan-tsaina dia avoaka ho hitam-bahoaka ny anarana sy ny sazy omena ireny olona nanao
    ny harem-pirenena tantely afa-drakotra ireny tsy asiana an-kanavaka na tera-tany izany na VAHINY.

  2. · Edit

    Mahagaga aminy ty resaka tsy fandriampahalemana ity,indrindra fa hoany antanandehibe dia efa fantatra daholo ireo faritra mafampana rehetra,tsy hiteny afa tsy ao Antananarivo sy Toamasina aho,inona tsy hanaovany moitandro filaminana ( polisy,Gendarme ary miaramila) tambabe midina aminy ireny faritra ireny ka miaraka miasa aminy fokonolona manampina ireo lalao-poza rehetra fandosirany jiolahy. Midina any ifotiny ihany koa mitety isan-trano,tsy misy ankanavaka io,mijery izay mponina mipetraka ka asiana caméra de surveillance isakizay place izay hita azo anaovana an’izany ka hafahana manao contrôle zavatra misy 24/24,
    Isika rehetra mafantatra fa eny anivony fiarahamonintsika eny ihany ireo jiolahy ireo ka aoka samy handray andraikitra ihany koa ny mponina.
    Ataoko fa hitany fanjakana vola hanaovana an’izany rehefa tena hitady izy ka inoako hidina ampahany maro ny tsy fandriampahalemana eto amintsika raha izay no tanteraka,mbola azo atsaraina izay hevitro izay

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.