Réunion des chefs d’établissements scolaires : Rapport annuel des activités d’EDUCMAD

C’est à l’amphithéâtre du lycée J.J. Rabearivelo que les proviseurs des lycées ont retrouvé  les responsables du programme EDUCMAD.

Plus de cinquante chefs et représentants des établissements scolaires bénéficiaires du programme EDUCMAD (éducation Madagascar) ont été vus le 23 août 2019 au lycée Jean Joseph Rabearivelo Analakely, dans le cadre de la réunion annuelle organisée par l’association française à but non lucratif ACCESMAD. Ils y étaient pour discuter de l’éducation à Madagascar, des projets réalisés pour mieux connaître le programme EDUCMAD (activités et impact), entendre les échos du suivi des établissements 2019, se familiariser avec la vie de l’association, ou encore découvrir les projets en cours ainsi que les perspectives. « Une réunion annuelle est nécessaire pour l’amélioration du programme » selon le Chef de projet EDUCMAD, Julian BECK.

Des salles d’informatique. ACCESMAD œuvre dans le domaine de l’éducation scientifique à Madagascar depuis quinze ans. L’objectif de cette association est de rapprocher les sciences des jeunes du lycée. Actuellement, l’association via le programme EDUCMAD a doté les 100 établissements publics et privés bénéficiaires de salles d’informatique. Mais ce programme ne se limite pas à la mise à disposition des équipements informatiques ; la création de Ressources Educatives Numériques (REN) par des enseignants scientifiques malgaches, l’accompagnement des utilisateurs au bon usage des REN, la formation des équipes pédagogiques (enseignants, responsables de salles d’informatique et proviseurs), l’organisation de journées scientifiques, la mise à jour des serveurs locaux dans les salles d’informatique, le suivi-évaluation annuel des établissements sont autant d’interventions du programme EDUCMAD. A noter que cette réunion au lycée J.J.Rabearivelo ne se destine qu’à la ville d’Antananarivo, d’autres réunions sont prévues dans les trois autres grandes villes, à savoir Fianarantsoa, Mahajanga et Antsiranana.

Anja RANDRIAMAHEFA

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.